Avec ses installations monumentales, Jacob Hashimoto mêle le numérique à l’art ancestral asiatique

En juxtaposant des cercles de bambou, l'artiste américain Jacob Hashimoto crée des installations pleines de poésie. 

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

Entre sculpture, peinture et installations, Jacob Hashimoto — né en 1973 dans le Colorado — parvient à lier monde moderne et technique ancestrale dans son art. Son travail s'intéresse de près aux jeux vidéo et aux problématiques liées au numérique.

Il réalise ses œuvres avec des cerfs-volants de bambou et de papier, des accumulations de cercles qui créent des formes qui peuvent nous rappeler des vagues ou des nuages. En remplaçant les pixels par des cercles de bambou, Jacob Hashimoto rend alors hommage à l'art asiatique en exposant des nuages contemporains. 

En effet, comme il l'explique sur son site, le nuage est pour lui une source d'inspiration, étant une figure récurrente de l'art en Asie. Les nuages ont servi de cadre, de limite à la composition et étaient rattachés à de nombreuses symboliques, du royaume taoïste céleste jusqu'au "lingzhi", champignon censé ressusciter les morts.

Après avoir été exposée au Palazzo Flangini lors de la 57e Biennale de Venise en 2017, l'œuvre de l'artiste intitulée The Eclipse se trouve aujourd'hui dans la chapelle Saint-Corneille de la Governors Island à New York, une petite île entre le Brooklyn Bridge et la statue de la Liberté.

Particulièrement prolifique, Jacob Hashimoto inaugure prochainement une exposition monumentale à Dallas aux États-Unis. Si vous souhaitez voir une œuvre de l'artiste, sachez qu'il est exposé sur à la Fondation Carmignac sur l'île de Porquerolles jusqu'au 4 novembre 2018. 

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

The Eclipse, 2017-2018. (© Timothy Schenck)

Vous pouvez retrouver le travail de Jacob Hashimoto sur son site personnel