Une statue de 6 mètres à l’effigie de Theresa May, pleine de déchets, dénonce sa politique environnementale

Liam Hopkins, du studio Lazerian, signe une œuvre critique de la Première ministre britannique, Theresa May, et de sa politique faussement écologique.

© Lazerian

Sur une plage britannique, on pouvait voir la semaine dernière une grotesque statue de Theresa May échouée sur la côte, comme un gros déchet. S’opposant à sa politique, et plus particulièrement à ses récentes réformes qui ne prônent pas réellement la protection des océans, le studio de création Lazerian, installé à Manchester, a réalisé une sculpture de six mètres de haut à l’effigie de la politicienne.

Échouée et allongée sur la plage, cette géante Theresa May de couleur marron avait le ventre ouvert et dégueulait de déchets plastiques. Cette installation temporaire, menée par l’artiste Liam Hopkins (membre du studio Lazerian), émet une critique directe envers le nouveau plan "environnement" de la ministre, intitulé "A Green Future: Our 25 Year Plan to Improve the Environment" ("Un avenir vert : notre plan sur 25 ans pour améliorer l’environnement").

© Lazerian

"Le plan de 25 ans sur les déchets plastiques est mauvais et il faut en faire plus et plus vite. Les gens voient de plus en plus d’images d’animaux tués à cause du plastique et affamés parce que leurs estomacs sont pleins de déchets plastiques au lieu de nourriture, et les vies humaines sont aussi menacées à cause de notre mépris total de l’environnement.

Nous devrions déjà avoir provoqué une action plus urgente, aujourd’hui. En mettant la première ministre échouée sur une plage (peut-être est-ce une position plus confortable pour elle que parmi ses propres députés en ce moment même), on espère que les gens à l’extérieur et à l’intérieur du gouvernement prendront conscience de l’urgence", explique Hopkins.

L’artiste considère que ce plan est bien loin de la réalité et de l’urgence de sauver les océans et les mers en changeant les habitudes des consommateurs et des entreprises. Créée à partir de matériaux recyclés et grâce à la technologie de l’impression 3D, cette œuvre, intitulée Theresa May: Washed Up, a été mise sur la côte de la péninsule de Llŷn, au pays de Galles, à la vue de tous et ne demandait qu’à être nettoyée.

© Lazerian

© Lazerian

© Lazerian

© Lazerian

© Lazerian

© Lazerian

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.