La tête de Trump bientôt sculptée dans un glacier en fonte pour sensibiliser au changement climatique

Une sculpture de glace de 35 mètres de haut pour faire taire les climatosceptiques.

© Project Trumpmore

L'année dernière, Trump se retirait de l'accord de Paris sur le climat, et blaguait sur le fait d'avoir sa tête taillé dans le Mont Rushmore, aux côtés des ex-présidents George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln. Rien que ça. Il semblerait qu'il ait aujourd'hui presque le droit à cela, mais à défaut d'être taillé dans la roche au milieu d'autres chefs d'État qui ont marqué leur époque, cela pourrait être sur un glacier en pleine fonte (histoire de le voir se noyer) et totalement isolé du monde, quelque part dans l'océan Arctique.

Pour éveiller les consciences sur le réchauffement climatique et pour prouver au président climatosceptique que nos glaciers sont bel et bien en train de fondre, l'association activiste finlandaise Melting Ice est à la recherche de financements pour mener à bien ce projet ambitieux et engagé.

Leur but : à partir de plusieurs blocs de glace, ils aimeraient réaliser une sculpture de 35 mètres de haut représentant la tête de Donald Trump, le tout dans un glacier en Arctique qu'on verrait fondre petit à petit en raison du réchauffement climatique. Si l'initiative peut paraître quelque peu paradoxale − altérer la nature pour dénoncer tout le mal qu'on lui fait −, elle aura de quoi clore le débat concernant l'existence de la fonte des glaces. Nicolas Prieto, le président de Melting Ice, explique sur le site du projet :

"Nous pensons qu'à cause de sa dimension intangible, le réchauffement climatique manque d'un symbole concret, un symbole qui prouverait son existence ou non. C'est ce qu'on est en train d'essayer de faire : un projet d'art scientifique."

Comme le rapporte It's Nice That, si ce projet aboutit et que le Mont Trumpmore (en référence au Mont Rushmore) voit le jour, ce monument de glace fera la taille des présidents du Mont Rushmore et deviendra officiellement la plus grande sculpture de glace du monde. En attendant, Melting Ice a encore besoin de 400 000 euros, de trouver l'emplacement exact où le faire et d'un mois de travail une fois l'objectif financier atteint. La révolution pourrait prendre un peu de temps...

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.