Une couverture de survie géante pourrait planer au-dessus du Burning Man

Une impressionnante installation proposée par l’architecte russe Sasha Shtanuk, dont la construction nécessiterait environ 17 500 dollars américains.

© Alex Shtanuk/Indiegogo

Depuis sa création en 1986, le Burning Man n’a cessé de donner vie à des décors des plus spectaculaires, érigeant chaque année une série de chars géants, d’œuvres d’art titanesques et autres sculptures démesurées. L’édition 2018 du festival américain, qui se tiendra du 26 août au 4 septembre prochain dans le désert de Black Rock (Nevada), ne dérogera aucunement à la règle, et semble puiser son inspiration dans notre système solaire.

En effet, après avoir annoncé la mise en place d’un gigantesque globe réfléchissant, dont la forme sphérique évoque les planètes tournant autour de notre soleil, le festival partage aujourd’hui sa volonté de créer une immense couverture de survie argentée, d’une surface de 10 000 mètres carrés au total.

3 350 couvertures de survie nécessaires

Comme l’explique le site Design Boom, ce projet, baptisé The Blanket, a été proposé aux organisateurs du Burning Man par l’architecte russe Sasha Shtanuk. Composée de 3 350 couvertures de survie (développées par la NASA dès 1964) reliées entre elles par 40 kilomètres de scotch renforcé, cette couverture, qui réfléchirait 97 % des rayons solaires, permettra de créer un espace à la fois rafraîchissant et chaleureux pour les festivaliers.

Utile, l’installation argentée possède également quelque chose de très artistique : grâce au vent qui la soulèvera, elle changera constamment de forme, se mouvant inlassablement telle une colossale vague métallique. Une imposante initiative, pour laquelle Sasha Shtanuk espère récolter 17 500 dollars sur Indiegogo, plateforme sur laquelle l’architecte a récemment lancé une campagne de crowdfunding.

© Alex Shtanuk/Indiegogo

© Alex Shtanuk/Indiegogo

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.