Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Axel Morin capture l’énergie de Paris, Lyon et Marseille à l’iPhone

En noir et blanc, le photographe a immortalisé la France urbaine d’aujourd’hui.

© Axel Morin

Nous vous avions déjà parlé du travail d’Axel Morin quand celui-ci revenait d’un voyage aux États-Unis, l’appareil et la tête pleine d’images. Après avoir cumulé les projets depuis, il est de retour avec une toute nouvelle série réalisée pour Apple.

Muni d’un iPhone X, l’artiste a sillonné Paris, Lyon et Marseille afin de prendre le pouls de la ville. Il en a profité par la même occasion pour filmer des artistes dans ces trois métropoles : Chilla, Lomepal et Reef. Des images en noir et blanc, très esthétiques, qui permettent à l’artiste de montrer non seulement sa maîtrise de la lumière mais aussi sa virtuosité dans le cadrage.

À travers ses images, Axel Morin nous prouve que ce n’est pas nécessairement le matériel qui compte mais avant tout l’œil du photographe : on serait bien loin d’imaginer que toute la campagne a été réalisée à l’aide d’un téléphone portable.

"Pour moi, la caméra est comme un pinceau"

S’adapter à de nouveaux supports est d’ailleurs l’une des forces d’Axel Morin, qui s’est d’abord intéressé au medium à travers le tag, le graffiti et les appareils photo jetables. Depuis, il jongle entre les disciplines et les supports – photo, vidéo, argentique, HD, iPhone, Super8, 16 mm, VHS –, mais parvient toujours à nous embarquer dans son univers. Et quand L’Officiel lui demande si le smartphone est en train de supplanter l’appareil photo traditionnel, il répond :

"Pour moi, la caméra est comme un pinceau, un medium, j’ai toujours utilisé différents outils dans mon travail. Il n’est pas question de 'remplacer' un appareil photo ; c’est seulement un rendu différent qui peut être intéressant selon les projets que tu abordes, ou ce que tu souhaites dégager dans ton film. Ce qui est important, c’est ce que tu racontes. Tu adoptes une autre façon de travailler sur un set, mais tu abordes toujours ta réflexion, le sens de ton histoire, de la même façon. La caméra permet de retranscrire visuellement ce que tu as dans ta tête et non l’inverse."

Avec Paris, Marseille, Lyon, l’artiste célèbre la France contemporaine et capture les émotions des trois plus grandes villes françaises. Des images pleines d’énergies exposées à l’Espace Léon Voltaire à Paris jusqu’au 15 juillet.

© Axel Morin

© Axel Morin

© Axel Morin

© Axel Morin

© Axel Morin