En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Réaliser des portraits avec un iPhone et une boîte de Big Mac, le projet DIY de Philippe Echaroux

Un emballage de Big Mac et une lampe de poche pour faire sa lumière : c’est le défi que s’est lancé Philippe Echaroux, portraitiste et street artist.

Quand on observe le portfolio de Philippe Echaroux, on peut voir de nombreuses célébrités, photographiées en studio : Zinédine Zidane, Mathieu Kassovitz, Sébastien Chabal ou encore Jean-Luc Mélenchon. Face à des modèles aussi prestigieux, et à du matériel de qualité, il est aisé de se dire : "Je ne pourrai jamais faire des images comme ça… Je n’aurai jamais accès à ces appareils ou à ces artistes". Une pensée légitime, mais qui pourtant est une fausse excuse : ce n’est pas le matériel ou le modèle qui fait la photo, mais bien l’œil du photographe et la pratique.

C’est ce que Philippe Echaroux a voulu démontrer en se lançant le défi de réaliser une série de portraits avec pour seul éclairage une lampe de poche et une boîte de Big Mac en guise de réflecteur. Une manière de prouver qu’il est possible de faire des photos réussies avec peu. L’artiste nous raconte :

"Quand on fait des portraits de personnes connues, les gens pensent que l’on a toujours un studio immense et du matériel incroyable. Mais c’est souvent de la débrouille et de l’instinct. On entend trop souvent que le matériel y est pour beaucoup dans les images produites et on entend encore plus souvent que les gens ne se lancent pas dans leur projet, car ils n’ont pas tel ou tel appareil à la mode. J’utilise du matériel haut de gamme pour travailler, j’ai une chance folle, j’en ai conscience, ce matériel est une garantie de fiabilité avant tout. Quand je photographie une personnalité en moins d’une minute, je ne peux pas me permettre de douter de mes outils."

Si le photographe déclare être conscient que même un iPhone est un produit de luxe, il veut inciter tous les passionnés d’images à se lancer dans leurs projets sans attendre d’avoir le matériel et les conditions parfaites, car c’est rarement le cas dans la réalité. À l’issue du défi, l’artiste a réalisé une série de portraits à l’éclairage et au cadrage parfaitement maîtrisé. L’intégralité des images a aussi été retouchée avec un mobile et des applications accessibles à tous comme VSCO cam ou Lightroom mobile. Un projet inspirant, qui nous oblige tous à sortir de notre zone de confort et qui nous montre que la photographie est aujourd’hui à la portée de tous.

© Philippe Echaroux

© Philippe Echaroux

© Philippe Echaroux

© Philippe Echaroux

© Philippe Echaroux