Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Ce compte Instagram rend hommage à la beauté noire

Une série d’une finesse remarquable.

De temps à autre, des comptes Instagram dépassent toutes nos attentes en termes de beauté et de poésie. Bloom and Plume est de ceux-là. Alimenté uniquement de photos qui marient la beauté des fleurs à celle de modèles noir·e·s, ce compte surprenant a été créé par Maurice Harris dans le cadre d’une série intitulée Shades of Blackness.

Originaire de Los Angeles, le fleuriste et photographe met ici à profit son talent indéniable pour composer des images d’une esthétique remarquable :

"Ces deux dernières années, j’ai entamé un travail sur moi-même pour apprendre à m’accepter tel que je suis, ce qui n’est pas toujours facile pour un grand mec noir homosexuel qui ne se sent pas à l’aise en société. En photographiant d’autres personnes, j’ai ainsi commencé à me trouver", explique-t-il.

Maurice Harris arrange ainsi lui-même des compositions florales pour en faire des halos et des couronnes qui subliment les corps et les cheveux naturels de ses modèles. Évoquant le fait d’être un homme noir évoluant dans le milieu des fleuristes, il raconte :

"Je tourne cela à mon avantage. On ne croise pas beaucoup de fleuristes noirs qui font ce que je fais. Si j’étais une femme blanche, j’aurais un profil plus commun. J’ai grandi avec une grand-mère qui réalisait des compositions florales élaborées pour son église, et sa façon de composer était très intéressante.

Son travail influence le mien aujourd’hui. Mon inspiration n’est pas conventionnelle, je vois les choses par le biais d’un prisme défini. Cela influence tout ce que je fais."

Grâce à ce point de vue unique, les photos de Maurice Harris mettent en avant l’authenticité et la délicatesse de la beauté noire.

A post shared by Maurice Harris (@bloomandplume) on

A post shared by Maurice Harris (@bloomandplume) on

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet