En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Le Finstagram, ce compte secret qui permet aux millennials d’être eux-mêmes

Sur Instagram, les millennials jonglent entre deux mondes : leur compte public, où ils postent leurs meilleurs clichés, et leur compte privé, où ils se lâchent.

À gauche, une photo du Rinsta. À droite, celle du Finsta. Via Mic.

Si vous faites partie de la génération Y, vous avez certainement dû entendre parler du Finsta (contraction de "fake" et "Instagram") et du Rinsta (contraction de "real" et "Instagram"). Depuis quelque temps, de nombreux instagrameurs mènent secrètement une double vie sur la plateforme en ayant deux comptes, l'un public et l'autre privé. Maintenant qu’il est possible de jongler entre plusieurs comptes sur Instagram, il est plus facile pour les millennials de passer de leur Finsta à leur Rinsta.

Le Finsta (ou Finstagram), auquel seuls vos proches peuvent avoir accès, est un compte privé, alternatif à votre Rinsta, où vous pouvez vous sentir libres de poster des images drôles, des vidéos embarrassantes, de mauvais selfies pris en contre-plongée, des mèmes et des captures d’écran, sans vous soucier une seule seconde de quel filtre choisir pour votre photo. Il révèle un peu votre true self. Vos abonnés se comptent au nombre de 100 ou 200. On peut lire à travers ce nouvel usage une volonté des jeunes d’avoir une vie privée, de ne pas tout exposer à tout le monde, et surtout de pouvoir se montrer tels qu’ils sont.

Le Rinsta, quant à lui, est le compte public où toute une communauté de followers et d’inconnus vous suit, et à travers lequel vous montrez le meilleur de vous-même à travers des photos posées et retouchées. C’est un Instagram plus classique. Curieux, le New York Post a mené une enquête sur le sujet en interviewant une blogueuse londonienne :

"J’aime la photo et la mode, Instagram me permet de partager mes deux passions très facilement. Mon Rinstagram me sert à cela, mais j’ai aussi une autre vie sociale dans laquelle je suis un peu plus fofolle. Je n’ai pas besoin de me soucier de mon look dans ces moments et du coup, le Finstagram, c’est l’idéal."

 

Via Mic.

Dans un article de Mic, Esther Choi, une adolescente de 17 ans, raconte que les meilleurs moments de sa vie se retrouvent sur son Rinsta, tandis que le Finsta donne à voir un peu tout qui s'y passe sans préoccupations esthétiques. Il s’agit d’une version plus variée d’elle-même :

"C’est comme si vous étiez un candidat politique. Votre Rinsta est la page où vous montrez le meilleur côté de vous-même. Mais le Finsta retrace votre vie secrète où votre famille et vos amis peuvent vous suivre. Vous pouvez être plus naturelle. Mais dans les deux, vous restez la même et unique personne."

Esther donne un exemple plus précis : lorsqu’elle va à un concert, elle poste une seule jolie photo sur son Rinsta et, sur son Finsta, elle postera des captures d’écran des paroles des chansons avec une analyse plus profonde et personnelle de ce que ce morceau représente pour elle.

Il est ironique de constater que le compte où nous sommes censés être nous-mêmes porte le nom de "fake".

Via Mic.

i'm quite cheesy sometimes.