En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!
feature

Florilège des images les plus impressionnantes de la tempête Stella à New York

En début de semaine, une tempête a bloqué l'activité de la côte Est. Avant un retour à la normale, les internautes postent des photos de la situation.

Lundi 13 mars au soir, les États de la Virginie et de la Pennsylvanie (situés à l'Est des États-Unis) ont commencé à se couvrir de neige. Le lendemain, les chutes de neige s'étaient étendues au Nord et à l'Est (en direction de New York et Boston, entre autres). La côte Est dans sa totalité essuie les conséquences de la tourmente météorologique. Si les spécialistes prévoyaient le pire pour New York (il y tombait tout de même près de 8 centimètres de neige à l'heure au plus fort de la tempête), ce sont les alentours de la Grosse Pomme qui ont principalement été ensevelis, recueillant près de 80 centimètres de neige en début de semaine.

La presse internationale relaie les conséquences de la tempête, appelée "Storm Stella" outre-Atlantique. Le journal britannique l'Express relate les avertissements du maire de New York, Bill de Blasio. Ce dernier a conseillé aux New-Yorkais de rester au chaud :

"Étant donné les températures glaciales, l'énorme quantité de neige qui est tombée en très peu de temps et le vent, ne sortez pas dehors, pour votre sécurité. Si vous devez absolument sortir, faites-le le plus rapidement possible. Si vous devez vous déplacer, utilisez les transports en commun."

Une trentaine de millions de dollars de dégâts

Des mesures de sécurité sont prises à travers les États de la côte : la plupart des écoles ont fermé leurs portes au minimum deux jours, certaines routes ont été complètement fermées à la circulation, et plus de 6 000 vols intérieurs et extérieurs ont été annulé. À New York, des ouvriers travaillent sans relâche afin de déblayer les routes des épaisses couches de neige qui les couvrent. Le site CNBC rapporte que les travaux de dégagement des routes pourraient coûter de 22 à 36 millions de dollars à la ville de New York (soit environ 20 à 34 millions d'euros).

Malgré les précautions mises en place par les officiels et leurs avertissements, certains accidents n'ont pu être évités. Le Daily Mail rapporte qu'une jeune fille de 16 ans et un vieil homme sont décédés à cause du blizzard. La première a perdu le contrôle de son véhicule le long d'une route enneigée du New Hampshire tandis que le second a été percuté par un chasse-neige.

La ville de New York est une habituée des tempêtes. En quatre siècles, plus de 80 cyclones auraient touché l'État de New York. Les habitants sont donc plus ou moins habitués à ces mesures de sécurité et une majorité d'entre eux profitent des rues vides de leur ville pour immortaliser le manteau blanc qui la recouvre. Sur Instagram, les internautes ont partagé des images du phénomène.

Et pour survivre à ce genre d'événements, un conseil bien utile de la part d'une météorologue de renom :

"Il pleut partout. Vous devriez vraiment tous déménager à Los Angeles, il fait, genre, vraiment meilleur temps là-bas."