En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Quand Instagram décide de mettre votre compte dans l’ombre : qu’est-ce que le "shadow ban" ?

Parce que la plateforme cache quelques subtilités, découvrez ce qu’est le "shadow ban".

© Phil Desforges/Unsplash

Vous postez très régulièrement, mais vous observez une baisse conséquente d’interaction sur votre compte Instagram ? Il se peut que vous vous soyez fait "shadow bannir". En effet, si cette pratique n’a pas été officiellement reconnue par Instagram, de nombreux utilisateurs ont remarqué que leur compte perdait soudainement en visibilité. Le shadow ban serait un procédé officieux mis en place par la plateforme pour offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs et éviter les spams.

Lorsqu’un compte est soupçonné d’avoir une activité frauduleuse ou proche du spam, l’appli fait en sorte que ce dernier perde en visibilité pour ne pas importuner les autres utilisateurs. Ainsi, si vous vouliez voir grossir votre communauté et que vous avez naïvement tenté d’utiliser des techniques pas tout à fait honnêtes pour gagner des abonnés, Instagram vous a probablement mis dans l’ombre.

Réglo sur Instagram tu devras être

La liste n’est pas exhaustive, mais peut entraîner un shadow ban l’utilisation de robots pour augmenter votre nombre d’abonnés ou booster l’activité de votre compte, comme FollowLiker, Instagress ou Boostly. Mais aussi si vous violez les conditions d’utilisation d’Instagram, ce qui peut facilement arriver lorsqu’on utilise un logiciel de planification et de publication automatique.

Instagram peut aussi décider de vous mettre dans l’ombre si vous dépassez les limites d’activité journalière définies par la plateforme. Pour éviter les follow/unfollow excessifs et les commentaires en masse, vous ne pouvez pas liker plus de 150 photos par jour, poster plus de 60 commentaires, et vous abonner à plus de 60 comptes ou vous désabonner du même nombre. Instagram peut aussi décider de vous faire perdre en visibilité si vous utilisez trop de hashtags, si vous avez utilisé un hashtag problématique ou encore si votre compte a été signalé comme inapproprié.

Votre compte est-il dans l’ombre ?

Les causes peuvent donc être multiples et parfois injustes. Pour savoir si vous avez été "shadow banni" par Instagram, la société spécialisée dans le marketing Triberr a lancé un outil intitulé Test Instagram Shadowban. Il vous suffit d’entrer votre nom d’utilisateur, et en analysant vos dix dernières publications, l’outil vous indiquera si vos publications sont bien visibles par le plus grand nombre.

Capture d’écran de Triberr. De notre côté on a évité le "shadowban".

Si vous avez bel et bien été mis dans l’ombre, sachez que ce n’est pas totalement définitif. Il vous faut dans un premier temps analyser ce qui a pu être problématique dans votre comportement en ligne, supprimer toutes les applications tierces liées à Instagram et retirez tous les hashtags problématiques que vous auriez pu mettre.

Ensuite, déconnectez totalement votre compte Instagram pendant 48 heures, et reprenez un usage qui respecte les conditions d’utilisation et tout devrait rentrer dans l’ordre. Si le problème persiste et qu’il vous semble injustifié, vous pouvez toujours faire une réclamation auprès de la plateforme. De rien. Ça fera 23 euros la consultation, elle n’est pas (encore) prise en charge par votre mutuelle.