Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Cette installation interactive s’intéresse à la manière dont Paris est représenté sur les réseaux sociaux

Un artiste s’est plongé dans les millions de photos de Paris postées sur les réseaux, afin de les trier et de voir quelles étaient les récurrences.

© Multiplicity

En dégainant chaque jour notre téléphone, nous documentons, sans nous en rendre compte, le quotidien. Nous peignons par là même le portrait d’une génération, d’une époque, mais aussi des lieux dans lesquels nous nous situons et évoluons. Ce sont ces rapports entre photographie mobile et espace qui a intéressé l’artiste et spécialiste de la data-visualisation Moritz Stefane. En effet, ce dernier a créé une installation interactive immersive intitulée Multiplicity, qui s’interroge sur la manière dont la ville de Paris est représentée à travers les photos partagées en ligne.

Pour cela, il a réuni plusieurs millions de photographies de la capitale et en a sélectionné 25 000 qu’il a ensuite classées par thèmes. Il en résulte une visualisation des données particulièrement graphique, organisée sous forme de rhizomes et présentée sur grand écran. Il est alors possible de naviguer entre les différentes grappes d’images, de les explorer et de les visionner.

Similaires et pourtant singulières

En naviguant parmi les mosaïques d’images de Paris, on peut découvrir les poses récurrentes, les lieux qui sont particulièrement photographiés et à l’inverse, ceux qui sont totalement oubliés. Sans surprise, on découvre que les lieux touristiques, tels la tour Eiffel, la place de la Concorde, le Sacré-Cœur, sont surreprésentés. On peut remarquer que les détails ont aussi la côte sur la plateforme puisqu’on note de nombreux gros plans d’éléments architecturaux mais aussi des photos de nourriture.

Si les images peuvent dans un premier temps toutes sembler identiques, on observe tout de même qu’elles ont toutes leur singularité. Moritz Stefane utilise donc cette installation pour se poser de nombreuses questions : combien de fois les gens peuvent prendre la même photo, déjà faite des millions de fois ? Quels sont les codes des différentes plateformes ? En quoi ces images sont l’expression d’une singularité ? Pour mieux répondre à ces questions, une vidéo vous permet de vous plonger dans ces milliers d’images, vous y reconnaîtrez probablement une photo que vous avez déjà postée…

© Multiplicity

© Multiplicity

© Multiplicity

© Multiplicity