En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

La programmation sur Instagram va (enfin) être possible

De quoi ravir de nombreux community managers.

© Suganth/Unsplash

Si vous gérez le compte Instagram d’une marque ou que vous êtes vous-même un influenceur, vous avez sûrement déjà galéré à mettre en temps et en heure vos publications en ligne. En effet, contrairement à bon nombre d’autres réseaux sociaux, Instagram ne permet pas la programmation de ses publications.

Jusqu’à présent, la manière la plus simple de gérer sa communauté et son calendrier de mise en ligne était de préparer ses posts, de les enregistrer en brouillon et de mettre une alarme sur son téléphone pour poster soi-même le contenu.

Ce temps semble désormais résolu puisque, comme le rapporte le Blog du modérateur, les comptes professionnels pourront bénéficier d’un outil de programmation. L’intervention humaine ne sera donc plus nécessaire et vos photos et vidéos pourront se mettre en ligne automatiquement. La joie.

Toutefois, ce n’est évidemment pas aussi simple que prévu : cette fonctionnalité ne sera pas directement effective sur Instagram. L’application a seulement annoncé une mise à jour qui ouvrira l’accès à la version beta de la fonctionnalité "content publishing" à tous les logiciels de publication traditionnels. Pour poster automatiquement, il faudra donc souscrire à un service en ligne comme Hootsuite, Buffer ou encore Agorapulse.

En espérant qu’un jour un bouton "programmer" apparaisse et qu’il permette à tous les utilisateurs – professionnels ou non – de s’organiser. Mark Zuckerberg, si tu nous entends…