En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

La beauté des maisons isolées au Portugal

Le photographe Manuel Pita immortalise des maisons isolées et questionne notre rapport à l'habitat. Une série photo poétique, à découvrir. 

© Manuel Pita

© Manuel Pita

Manuel Pita est un scientifique spécialisé dans l'intelligence artificielle. En 2012, il découvre la photographie en autodidacte et partage ses réalisations sur les réseaux sociaux, sous le pseudonyme de Sejkko, un nom issu d'un Kanji japonais qui signifie "enfant sincère". Sur son site Web, l'artiste explique s'intéresser à ce qu'il perçoit derrière "les différentes formes de polarités" : l'humain face à la nature, la logique face à l'intuitif, l'Arctique et les tropiques. Ce sujet l'intéresse particulièrement car il considère que la dualité fait partie intégrante de l'être humain.

Avec sa série intitulée Lonely House, Sejkko a immortalisé plusieurs maisons portugaises isolées pour explorer les émotions d'un sujet universel : être seul et être chez soi. Être à la maison signifie-t-il vraiment être seul ? Sortir est-ce vraiment être avec les autres ? Durant plus d'un an, il a donc capturé les impressionnantes couleurs des demeures traditionnelles portugaises. Des petites maisons triangulaires colorées qui contrastent avec le ciel bleu et la linéarité de l'horizon. Quelques oiseaux dans le décor viennent peupler les lieux et renforcer la poésie du cadrage.

On remarque une véritable unité dans la composition, chaque image étant cadrée de la même manière avec soin, ce qui donne une cohérence à la série. Réalisées au mobile, les images dégagent des sentiments contradictoires, un mélange de nostalgie, de solitude et de poésie. L'artiste explique son intention :

"Parfois [ces maisons] peuvent sembler un peu perdues et hors du temps et des lieux. D'autres fois, elles transmettent de la chaleur humaine. Dans tous les cas, mes maisons porteront toujours des éléments de l'enfant qui est en moi."

Une série onirique et émouvante.

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

© Manuel Pita

Vous pouvez retrouver le travail de Manuel Pita sur son site personnel et sur son compte Instagram