En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Le plandid, la nouvelle pose faussement naturelle qui a le vent en poupe sur Instagram

Avec plus de 3 700 hashtags au compteur, le plandid commence à émerger comme une nouvelle pose tendance sur Instagram, et il se pourrait bien que vous en soyez adepte, sans le savoir.

Après la Bambi Pose qui avait beaucoup fait parler, c’est au tour du "plandid" de se faire connaître sur le Web. Le plandid (mot-valise créé à partir du mot anglais "planned" – "planifier" – et de "candid" –"authentique") est une photo que l’on prend en faisant semblant de ne pas regarder l’objectif, presque comme si on n’avait pas remarqué le mobile de notre pote braqué sur nous.

C’est une sorte de façon discrète et sans effort de "faire l’amour à la caméra" sans pour autant en donner l’air, un peu comme si la photo avait été prise par surprise sans que l’on ne s’y attende. Bella Hadid (ci-dessus) nous offre une très belle performance de plandid.

Au final, on a mis un nom sur quelque chose que la plupart d’entre nous faisaient déjà. Comme l’explique le site Mic, pour faire un bon plandid, il faut à tout prix avoir l’air de n’avoir rien prémédité, ne pas regarder l’objectif, choisir la bonne position de son corps, demander à un ami pour nous prendre en photo en rafale et être seul sur la photo. Cela dit, les photos de groupe peuvent faire l’objet d’un défi à relever. Vous pouvez choisir d’être assis ou en mouvement (ce qui donnera l’impression que vous êtes une personne active) et pourquoi pas esquisser un léger sourire.

© Taylor Lorenz

Un (nouveau) désir de paraître naturel sur les réseaux

Le site Mic explique également que le plandid vient en réponse à toutes les photos ultraposées des blogueurs qui ont envahi Instagram ces dernières années. À l’ère du "nude face" et "body positivism", les influenceurs s’y mettent aussi, pour donner l’illusion d’un "feed" naturel. La journaliste Taylor Lorenz précise :

"Cette envie d’être naturel est peut-être due aux nouveaux usages comme Instagram Live et les stories qui floutent la frontière entre le feed ultrapensé et la documentation plus naturelle de sa vie. L’authenticité joue un rôle sur les réseaux sociaux et les instagrameurs à qui nous avons parlé nous ont tous dit que leurs plandids avaient plus de likes que leurs photos les plus orchestrées."

En effet, le plandid permet aux autres utilisateurs de s’identifier plus facilement et de montrer un quotidien plus réaliste que les photos léchées des influenceurs qui nous agacent bien souvent et qui participent à la pression que nous subissons sur les réseaux : être actif, être beau, être partout, parfait et sociable. Paradoxalement, obtenir le plandid final met autant de temps, si ce n’est plus, qu’une photo bien préparée.

En attendant, adieu les photos posées et bonjour le petit sourire timide et le regard visant un horizon lointain. On n’est pas dupes mais on peut jouer le jeu quand même.

i'm quite cheesy sometimes.