En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!
feat-automate

En Russie, un distributeur automatique vend des likes et des abonnés Instagram

Au sous-sol d’un centre commercial moscovite, un nouveau type de distributeurs automatiques a fait son apparition. Au lieu de proposer barres chocolatées et sodas, il offre l’InstaFame.

Dans un monde qui semblera sans doute bien rapidement obsolète, les distributeurs automatiques sont de simples machines vendant des friandises, en général bien sucrées, en cas de fringale. À Moscou, un nouveau type de distributeurs a fait son apparition, et celui-ci permet de satisfaire une fringale bien différente, celle des likes et des abonnés.

Dans un centre commercial du centre de Moscou, cette machine un poil kitsch propose aux utilisateurs 100 likes sur Instagram contre la modique somme de 50 roubles (même pas 80 centimes d’euros) et 100 abonnés supplémentaires pour 101 roubles (environ 1,60 euro). S’il n’y a rien de nouveau dans le fait d’acheter des abonnés ou des likes, implanter ainsi une machine dédiée à ce commerce au milieu d’un centre commercial a surpris les passants et les internautes.

Le site Peta Pixel souligne que, sur Twitter, un abonné avance que la firme à l’origine de la machine est une compagnie indienne et que "les likes proviennent de bots, dont les opérations seraient basées à Tel Aviv." Un fonctionnement opaque pour des transactions curieuses. Motherboard précise que la machine offre aussi à ses utilisateurs la possibilité de prendre des selfies, d’imprimer leurs photos Instagram (voir vidéo ci-dessous) et d’acheter des abonnés et des likes sur le réseau social VK, très populaire auprès des Russes.

Reste à voir si cette machine du futur, ode au capitalisme et à la mise en scène des personnes sur les réseaux, dépassera les frontières russes. Pour le moment, l’implantation de l’automate semble surtout, plutôt que susciter l’envie, faire rire voire effrayer les internautes. L'un deux conclut avec beaucoup de second degré : "Je suis tellement fier de la façon dont la race humaine avance."

Traduction : "Ce distributeur de likes Instagram est pour les radins. Pour 850 dollars [environ 756 euros, ndlr], on peut acheter 150 000 abonnés, qui nous garantissent 1 500 likes sur chaque post."