En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Swiss Fat Girls, le compte Instagram qui démonte le culte du fitness

À l’encontre de la tendance actuelle, qui prône un mode de vie sain, une Lausannoise a lancé Swiss Fat Girls. Un compte Instagram qui célèbre la paresse et la malbouffe.

Combo gagnant. #swissfatgirls #icecream #beer #lactose #glutenfull

Une publication partagée par swissfatgirls (@swissfatgirls) le

Aaaaaaah ! Enfin un compte Instagram où l’on vante les mérites de la cuite et des frites. Visiblement saoulée par les injonctions des adeptes du healthy lifestyle, Agathe, une Lausannoise de 25 ans, a lancé Swiss Fat Girls sur Instagram. À l’évidence, un pied de nez au célèbre compte de Swiss Fit Girls, une association de jeunes femmes suisses passionnées de sport et de fitness.

"Je voyais les photos de Swiss Fit Girls via le compte Instagram de Whitney Toyloy [ancienne Miss Suisse 2008, ndlr], et ces thématiques de minceur et de bonheur m’agaçaient particulièrement. Comme si les deux étaient liés, comme si avoir des abdos faisait ressortir tes dents blanches", nous explique Agathe. 

Parti d’une blague, ce compte Instagram, pour l’instant très peu fourni, a été lancé le 8 juillet dernier. "J’étais sur la plage, je mangeais des chips avec 50 % de matières grasses, et j’ai trouvé ça drôle."

"Je ne pense pas que les Swissfitgirls soient dans le fat shaming, au contraire, mais elles sont dans l’apparence. Et on ramène déjà bien assez les femmes à leur image dans notre société patriarcale. Moi, je voulais faire du fat celebrating", précise Agathe. Sans méchanceté aucune envers les adeptes du fitness, et avec beaucoup d’humour, la Lausannoise égrène des photos célébrant la "décuve", les frites ou la bière.

Dans la même veine que Celeste Barber, Agathe nous déculpabilise et montre une facette réaliste de la vie que les adeptes d’Instagram explorent peu. Et de conclure : "Manger des chips, boire des bières et faire la fête, c’est aussi un moyen d’être heureux."

Ils avaient plus de coca avec sucre. Dommage. #swissfatgirls #frites #wienerli #painsucré #glucides @santimentale

Une publication partagée par swissfatgirls (@swissfatgirls) le