Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Et si le téléphone du futur avait 9 objectifs ?

À quoi pourraient bien servir tant d’objectifs ?

© Light

Dernièrement, nous avons vu éclore sur le marché de la téléphonie mobile des smartphones dotés de plusieurs optiques : tout d’abord l’Iphone 7+ avait débarqué sur le marché avec un système de doubles objectifs, puis, en collaborant avec Leica, Huawei a décidé d’ajouter une troisième optique à sa gamme de smartphone. On se demanderait presque si les constructeurs ne seraient pas en train de se lancer dans une course au nombre d’objectifs comme ils ont pu le faire avec le nombre de pixels il y a quelques années.

Dans un article fouillé du Washington Post, pour lequel le journaliste s’est rendu en Chine afin de découvrir les derniers prototypes et innovations technologiques mobiles, on apprend qu’une marque spécialisée dans la recherche et le développement nommée Light travaille sur la création d’un smartphone doté de neuf objectifs.

Ces rangées d’objectifs prennent simultanément la même image, ce qui pourrait permettre au téléphone d’avoir une résolution plus importante : il serait capable de capturer des photos de 64 mégapixels. Les smartphones pourraient alors concurrencer certains appareils grands-angles. Cette multitude d’objectifs pourrait aussi permettre de meilleures performances en basse lumière et de créer des effets de faibles profondeurs de champ plus élaborés.

En extrapolant, on peut aussi imaginer que cette hydre à neuf têtes pourrait proposer des fonctionnalités plus gadgets comme la création de gifs stéréoscopiques et qu’en plus de l’augmentation du nombre d’objectifs, on pourra sûrement noter une amélioration logicielle.

Seulement à l’étape de prototype, le modèle développé par Light n’est pas encore commercialisé comme nous le rappelle Focus Numérique. Toutefois, le constructeur chinois pourrait bien vendre cette technologie à un géant de la téléphonie mobile – Apple, Huawei, Sony ou encore Samsung. Il pourrait même voir le jour en 2018 : affaire à suivre.