En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile n°1. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

La tendance Instagram du #shelfie menacerait les ventes d’ebooks

Selon The Telegraph, l’essor de ce qu’on appelle le "shelfie", qui consiste à partager une photo de ses livres sur les réseaux sociaux, serait en partie responsable de la baisse des ventes de livres numériques.

Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux (et on sait que vous l’êtes), vous avez certainement dû remarquer depuis quelque temps la nouvelle tendance des littéraires : le #shelfie (mot-valise fait à partir du mot "shelf" – "étagère" en français – et "selfie"). Né sur Instagram, ce hashtag regroupe des photos de bibliothèques, de livres, de ce qu’on lit en ce moment (souvent associé au "#nowreading"). Coin lecture bien ordonné, orné de bougies ou de fleurs : plus vous en faites sur votre shelfie et mieux ce sera.

Lassé de voir des selfies pris sous tous les angles possibles et imaginables, le journal anglais The Guardian a demandé à ses lecteurs de lui envoyer des photos de leurs plus beaux shelfies : "Si vous vous sentez d’humeur aventureuse, vous pouvez même filmer une petite visite guidée de votre bibliothèque, en nous expliquant vos méthodes d’organisation et si vous classez ou non par catégorie."

Une tendance qui influe sur le marché du livre

Suite à l’apparition des livres électroniques, certaines maisons d’édition traditionnelles se voyaient déjà mortes et enterrées, d’autant plus que le marché du livre chutait déjà avant la "révolution numérique". Il semblerait que la tendance s’inverse aujourd’hui : les ventes de liseuses semblent reculer, aux États-Unis et en Angleterre essentiellement.

Comme les vinyles, les livres seront probablement un jour perçus comme des objets surannés et "vintage", et se referont une jeunesse. Le journal britannique The Telegraph énonce une théorie tout à fait plausible sur le sujet, en supposant que le shelfie est l’une des raisons pour laquelle les personnes se remettent aux bons vieux bouquins.

Ce retournement de situation paraît ironique puisque c’est grâce à une tendance numérique (les réseaux sociaux, Instagram, le hashtag "shelfie") que la vente des livres physiques serait en hausse. Et puis, comme le disait le célèbre réalisateur John Waters : "Si un soir, vous allez chez une personne qui n’a pas de livres chez elle : ne la baisez pas."

i'm quite cheesy sometimes.