En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La maladie mentale mise en lumière à travers le regard de Maren Klemp

À travers une série d'autoportraits délicats, l'artiste Maren Klemp dévoile les souffrances et la difficulté de vivre en tant que personne bipolaire. 

D’origine norvégienne, la talentueuse Maren Klemp illustre la complexité des troubles psychiques à travers une série de clichés élégants et poétiques. Après avoir été diagnostiquée bipolaire en 2013, la jeune artiste a décidé de mettre en avant sa propre expérience vis-à-vis de la maladie, en photos. Interrogée par Konbini, elle explique :

"Les photos racontent ce à quoi on doit faire face lorsqu’on est bipolaire : le trouble intérieur, la relation avec les enfants… Ces clichés explorent également le lien fort qu’il peut exister entre mes propres émotions et la nature norvégienne si grandiose."

(Photo: Maren Klemp)

 Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

Maren Klemp a reçu son premier appareil lorsqu’elle avait 17 ans. Dès lors, elle semble avoir trouvé avec la photo le parfait moyen pour exprimer son ressenti. Elle a ensuite étudié cet art en Norvège, guidée notamment par l’artiste et professeur Robert Meyer. Depuis, la jeune femme multiplie les projets personnels.

En réalisant cette série, Maren Klemp espère ouvrir le dialogue autour de la maladie mentale et se débarrasser le plus possible des stéréotypes qui l’entourent. Lorsqu’elle exposa son travail pour la première fois, de nombreuses personnes atteintes de troubles psychiques vinrent la trouver pour la remercier de mettre en avant un tel sujet.

"Je me suis souvent sentie honteuse ou gênée de parler de mes troubles bipolaires. Je pense que nous devrions lever le tabou et être plus ouvert sur ce sujet qui véhicule toujours pas mal de stéréotypes."  

© Maren Klemp

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

Sur ses clichés, l’artiste se met en scène la plupart du temps en compagnie de ses enfants. Une composition qui, selon elle, rend ses photos encore plus "vraies et sincères". Le petit garçon âgé de dix ans est au courant la maladie dont souffre sa mère et comprend tout l’enjeu de son travail photographique. En revanche, la plus petite âgée de 5 ans est encore trop jeune pour le percevoir. La photographe expliquait alors à Konbini :

"Nous avons aimé participer tous ensemble à ce projet créatif. Je pense que c’est ce qui a le plus compté pour eux… en dehors de l’argent de poche qu’ils ont gagné en me donnant un coup de main."

L'ensemble du travail de Maren Klemp est à retrouver sur son compte Instagram.

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)

(Photo: Maren Klemp)

(© Maren Klemp)