En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Des affiches publicitaires remplacées par des photos de paysages in situ

Le long d'une route californienne, Jennifer Bolande met en exergue ce qui lui semble être trop souvent négligé : les paysages mêmes de ces routes. 

© Jennifer Bolande

Installation visuelle de Jennifer Bolande "Distance/ Second Sight", 2017, photographie de Lance Gerber. Collection de l'artist et de Desert X.

Du 25 février au 30 avril, la vallée de Coachella et son désert (oui, oui, avant d'être un festival, Coachella c'est bien un nom de lieu) deviennent la toile de fond d'une exposition organisée par Desert X. Suivant la tendance du land art, les œuvres s'insèrent dans les lieux qu'elles dépeignent afin d'en proposer une nouvelle vision.

Les artistes du projet mettent en lumière des sujets divers, tels le changement climatique, l'immigration ou le sport. Jennifer Bolande, professeure au département d'art de UCLA, a choisi de jouer avec les pancartes publicitaires situées au bord des routes : ces fameux billboards américains.

L'œuvre et la nature ne font qu'un

Jennifer Bolande s'est amusée avec ces énormes panneaux qui obstruent notre champ de vision et qui attirent notre attention en voiture. Elle a restitué le paysage que ces pubs cachent, à l'endroit qui lui appartient. Ainsi, paradoxalement, ces œuvres in situ mettent en lumière ce qui se trouvent derrière elles. D'une certaine façon, l'artiste ironise sur la commercialisation incessante que nous subissons (même au sein du désert), en plaçant la nature au centre du système de marchandisation de toute chose.

C'est une expérience à vivre en direct, de façon "cinématographique", précise Desert X. Chaque photographie a été prise le long de la route sur laquelle elles sont présentées, la Gene Autry Trail, à Palm Springs. L'idée n'est pas de s'arrêter pour observer chaque image, mais de continuer à rouler. À un moment, fugace, chaque panneau s'alignera avec l'horizon, l'œuvre et la nature ne feront qu'un avant que l'illusion ne disparaisse, laissant place au prochain panneau.

L'artiste américaine propose un travail très visuel, inspiré d'une stratégie de communication appelée le "Burma-Shave" (en référence au nom d'une marque de mousse à raser, ndlr). Le site de Desert X rappelle que cette marque avait mis en place une stratégie de communication centrée autour de ce "placement séquentiel afin de créer un message ne pouvant être lu que depuis un véhicule en mouvement".

© Jennifer Bolande

Installation visuelle de Jennifer Bolande "Distance/ Second Sight", 2017, photographie de Lance Gerber. Collection de l'artist et de Desert X.

© Jennifer Bolande

Installation visuelle de Jennifer Bolande "Distance/ Second Sight", 2017, photographie de Lance Gerber. Collection de l'artist et de Desert X.

© Jennifer Bolande

Installation visuelle de Jennifer Bolande "Distance/ Second Sight", 2017, photographie de Lance Gerber. Collection de l'artist et de Desert X.

© Jennifer Bolande

Installation visuelle de Jennifer Bolande "Distance/ Second Sight", 2017, photographie de Lance Gerber. Collection de l'artist et de Desert X.

Vous pouvez retrouver le travail de Jennifer Bolande sur son site personnel