À travers "DM", le photographe Atisha Paulson affiche les gros lourds et les harceleurs d'Instagram

À travers un zine publié aux éditions These Days, Atisha Paulson s’en prend avec humour et désarroi à tous ces hommes qui harcèlent les femmes sur Internet, dans une démarche artistique.

© Atisha Paulson

Les femmes qui s’exposent, qui postent des photos d’elles plus ou moins dénudées, sont bien souvent victimes de commentaires de prédateurs sexuels en puissance, bien lourdingues, et ça, le photographe de mode new-yorkais Atisha Paulson a pu l’expérimenter. Il est habitué à poster des photos de ses modèles féminines sur son compte Instagram qu’il utilise de manière professionnelle.

L’ironie, c’est qu’il s’est mis à recevoir un bon nombre de messages écœurants venant de prédateurs pensant qu’il s’agissait de lui sur les photos. Son nom résonne comme un nom féminin, et cela les a confondus. Dans ces messages, il y a de tout : des propositions indécentes et insultantes à des photos de pénis, en passant par des selfies inopinés.

C’est ainsi que le photographe a eu l’idée de compiler des captures d’écran de tous ces messages, de les apposer sur ses portraits de femme et de montrer quelques-unes de ses réponses qui font franchement rire et qui les tournent totalement en ridicule. Et puisque ses harceleurs opèrent essentiellement par "Direct Messages", il a décidé d’appeler sobrement ce zine DM.

De cette série, il aimerait que les hommes retiennent un message : "Ne soyez pas des porcs". Un projet qui montre à quel point les réseaux sociaux mènent la vie dure aux femmes.

© Atisha Paulson

© Atisha Paulson

© Atisha Paulson

© Atisha Paulson

© Atisha Paulson

© Atisha Paulson

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.