En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

feature-bobula

Les autoportraits puissants d’Isabella Bubola nous questionnent sur notre rapport à l’image

Avec ses autoportraits à l’esthétique léchée, Isabella Bubola s’interroge sur les rapports que nous entretenons vis-à-vis de notre propre image.

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

En photographie, il est facile de se trouver des excuses pour ne pas réaliser d’images : il manque toujours le bon matériel ou la bonne lumière, le modèle à disposition ou le paysage incroyable à portée de main. Et pourtant, comme nous le prouve la photographe Isabella Bubola, il ne faut pas toujours énormément de moyens pour des prises de vues réussies. En effet, depuis de nombreuses années, l’artiste croate âgée de 25 ans réalise des autoportraits particulièrement puissants et d’une étonnante simplicité. Sans fioritures, en lumière naturelle, l’artiste capture son image à travers des miroirs, des rideaux et autres éléments de décor qui remplissent son quotidien. Capable de magnifier le moindre détail anodin, l’artiste façonne un univers doux et mélancolique.

Jouant avec le flou, les rayons lumineux, les reflets ou même son propre corps, Isabella Bubola a développé une étonnante maîtrise des quelques éléments qui composent son image. Son travail nous montre d’ailleurs que l’autoportrait peut être un bon moyen d’apprendre la photographie : s’il est parfois compliqué de diriger un modèle, jouer avec sa propre représentation permet une plus grande liberté d’expérimentation. Comme elle l’explique au site Web Creative Boom, elle a eu un rapport assez instinctif à l’autoportrait :

"Les autoportraits ont commencé assez spontanément : lorsque la 'moi' de 11 ans a mis la main sur son premier appareil photo numérique, elle l’a immédiatement pointé vers le miroir et a appuyé sur le bouton de l’obturateur. […] Plus tard, les autoportraits sont devenus un moyen d’explorer ma propre identité, mais au cours des dernières années, mon regard a changé : ce n’est plus moi le sujet. Comme une actrice, mon visage n’est pas 'le mien' dans ces photographies, c’est plutôt un jeu de rôles."

Au fur et à mesure des années, son rapport à l’image a évolué, ses photos sont devenues plus construites et moins instinctives :

"Dernièrement, j’ai réalisé beaucoup d’autoportraits avec des miroirs, en utilisant des jeux de réflexion. Les questions principales qui me poussent à réaliser ces images sont : qu’est-ce que nous voyons quand nous nous regardons nous-mêmes ? Est-ce que je vois ce que je vois ? La société dans laquelle nous vivons est inconstante : nous nous mettons tant de pression pour nous voir 'sans aucun défaut' et, en même temps, on cherche à se libérer de tout ça. On nous dit qu’on doit s’aimer, mais on nous qualifie de narcissique lorsqu’on le fait."

Une mise en scène incarnée, qui porte une réflexion intéressante sur notre rapport au corps, à l’image et aux autres, à découvrir en images.

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

telechargement-5

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

© Isabella Bobula

© Isabella Bubola

Vous pouvez retrouver le travail d’Isabella Bubola sur son site personnel ou son compte Instagram.