Cet appareil argentique est en réalité un appareil photo espion soviétique

On connaissait déjà la bague espion soviétique, mais la famille des gadgets de renseignement de l’URSS s’agrandit avec un tout nouvel objet : un appareil argentique qui faisait office d’appareil photo espion.

Via Aston’s Auctioneers

Plus discret et efficace qu’un bijou espion extravagant, cet appareil photo espion a été vendu le 12 juillet par la maison de vente aux enchères britannique Aston’s Auctioneers pour 3 300 livres (soit environ 3 674 euros). Datant des années 1970 et utilisé durant la Guerre Froide, cet appareil photo argentique était initialement estimé à 150-200 livres (167-222 euros). Un succès.

Ce gadget imite le boîtier d’un appareil photo Zenit E 35 mm SLR, et s’utilise glissé dans sa pochette en cuir fermée. Cet appareil photo silencieux ne prend pas ses photos grâce à son objectif central. Mis autour de votre cou, dans son étui en cuir bien fermé, il prend automatiquement en photo les personnes et la scène qui vous intéressent grâce à une petite "trappe" qui se trouve sur le côté, derrière laquelle un plus petit objectif de 28 mm est placé.

Via Aston’s Auctioneers

Lorsqu’il a reçu cet appareil étrange, l’expert photo d’Aston’s Auctioneers, Tim Goldsmith, ne savait pas comment l’enclencher. Il a dû consulter l’entreprise russe Krasnogorski Zavod, qui fabrique les optiques des appareils Zenit, pour comprendre. Il explique la mécanique :

"Si vous êtes quelque part où vous n’êtes pas autorisé à prendre des photos, un agent de sécurité se dirait : 'Oh, il ne peut pas prendre de photo, son appareil photo est fermé dans sa pochette autour de son cou.' Cet appareil photo secret fonctionne comme une horloge, avec des ressorts et des engrenages mécaniques minuscules.

Lorsque vous appuyez sur un petit bouton au bas de la caméra, un petit fil ouvre cette trappe sur le côté. L’obturateur se déclenche, la trappe se ferme et la pellicule est de nouveau prête pour la photo suivante."

Le mieux est donc de le porter a l’épaule, plutôt qu’autour du cou, afin de placer l’objectif sur le côté face à la scène. Un peu creepy, hein ? Cela peut vous être encore utile, aujourd’hui, pour prendre des photos en douce à des événements où les appareils photo sont interdits, tel un paparazzi, mais bon, on ne va pas vous donner de mauvaises idées non plus…

De nombreux appareils photo de ce type ont été dénichés par la maison de vente aux enchères et mis en vente. La fabrication de ces appareils photo espions daterait de 1942 à 1990, et certains du lot seraient encore fonctionnels.

Via Aston’s Auctioneers

via Aston’s Auctioneers

Via Aston’s Auctioneers

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.