Entre passé et modernité, les photomontages surréalistes de Weronika Gesicka

Weronika Gesicka, photographe polonaise née dans les années 1980, se passionne pour la mémoire et ses mécanismes. Elle s’est lancée dans un projet de montages photo numériques intrigant, qui perd le spectateur entre réel et fiction.

Traces. (© Weronika Gesicka)

La photographe s’est lancée dans une collection saugrenue d’images d’antan avec comme seul critère que les photos aient l’air d’être tirées d’un album de famille. Ces photos d’archives recueillies auprès d’établissements publics ou privés de son pays ont suscité chez elle une réflexion sur la tension entre le réel et la fiction.

En effet, elle raconte que parmi toutes ces photos illustrant la vie de famille, on ne peut distinguer les photos mises en scène des vraies archives familiales. Et c’est cette incertitude perplexe face à ces clichés qui lui a inspiré le projet Traces. Les traces d’un passage, d’une présence, que laissent ces photos sur le présent et se transforment ici en une nouvelle réalité. Si l’artiste considère ces images aux couleurs surannées comme des muses, c’est parce que depuis son plus jeune âge, elle nourrit une véritable fascination pour le passé.

La photographe raconte qu’elle a été élevée dans une famille multigénérationnelle. Chaque jour, elle buvait les paroles de son grand-père qui ne manquait pas de récits loufoques de jeunesse. Il accompagnait sa narration de photos de l’époque et, sans s’en douter, il était en train de faire naître chez la future photographe une obsession pour les mécanismes de la mémoire.

Initialement portée vers la peinture et le dessin, c’est au cours de ses études aux Beaux-Arts qu’elle s’intéresse à la photographie. Petit à petit, cette discipline est devenue pour elle le medium artistique le plus adapté pour s’exprimer. Elle explique que ce qui l’a attirée vers la photographie, c’est l’apparente objectivité qui la caractérise : "Parmi toutes les techniques de reproduction, c’est la photo qui permet la plus fidèle inscription du réel. Ce qui m’intéresse, c’est de montrer à quel point cette impression de réalité est trompeuse".

C’est ce leurre d’objectivité que Weronika Gesicka explore et décline dans cette série de montages étranges et perturbants.

Traces. (© Weronika Gesicka)

Traces. (© Weronika Gesicka)

Traces. (© Weronika Gesicka)

Traces. (© Weronika Gesicka)

Couverture du livre Traces.

Retrouvez l’ensemble de son projet dans un livre photo.