En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Exils intra muros, quand les images tentent de combattre le mal-logement

Pour sensibiliser l'opinion publique et le pouvoir en place au sujet du mal-logement, le collectif #ExilsIntraMuros a réalisé un projet photo particulièrement fort, prochainement exposé dans le 18e arrondissement de Paris. 

unnamed

Chaque jour, chaque nuit, des gens dorment encore dans les rues. À défaut d'avoir un toit, ces hommes, ces femmes et ces enfants se blottissent dans une cabine téléphonique, dans une station d'Autolib ou encore sous un Abribus. C'est en assistant chaque jour à ce désastre social et humain que le photographe Marc Melki a décidé de s'engager dans la lutte contre le mal-logement.

Pour cela, il se saisit de son appareil photo et capture au petit matin ceux que nous croisons sans les voir. Depuis 2012, il sillonne les rues de Paris et documente la situation : des familles entières dehors, parfois pieds nus au milieu des déchets. En 2014, il crée le collectif #ExilsIntraMuros aux côtés de l'écrivaine Eliette Abécassis, afin d'essayer de faire bouger les choses à son échelle et de sensibiliser les pouvoirs publics. Il n'hésite d'ailleurs pas à exprimer son indignation :

"Nous le répétons haut et fort : laisser des familles ou des personnes isolées vivre dans la rue ou dans des bidonvilles indignes les prive non seulement de leurs droits fondamentaux, mais renforce la stigmatisation à leur égard et les expose aux manifestations de rejet plus ou moins violentes."

Et si c'était vous ?

Pour tenter d'éveiller les consciences, d'alerter l'opinion publique mais aussi le gouvernement, le collectif lance Et si c'était vous ?, une campagne citoyenne. Pour cela, Marc Melki photographie des personnalités publiques en train de dormir dans la rue : "Faire dormir les uns, afin de réveiller les autres", comme il l'explique sur le site du projet. Parmi les nombreuses célébrités qu'il a pu mettre en images, on retrouve entre autres Yvan Le Bolloc'h, Sanseverino, Ridan, La Rue Kétanou, Dominique Sopo, Lucien Bouchara ou encore Marjane Satrapi. L'intégralité de la série, particulièrement poignante, est disponible sur le site de Marc Melki ou sur la page du collectif Exils Intra Muros.

Ce projet engagé est soutenu par les associations Aurore et Droit d'urgence, ainsi que par la ville de Paris. Le projet Exils Intra muros – Et si c'était vous ? sera donc exposé à la mairie du XVIIIe arrondissement du 27 février au 17 mars 2017. L'occasion de se pencher sur ce drame humanitaire, auquel nous sommes confrontés tous les jours, mais dont nous parlons finalement trop peu.

exil

© Marc Melki

exil2

© Marc Melki