Avec ses mises en scène oniriques, Fang Tong redéfinit la notion de vie quotidienne

Diplômée des Beaux-Arts, cette artiste chinoise fait usage de sa sensibilité artistique pour réaliser des photos scénographiées dignes du septième art.

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Quand bon nombre de photographes vont vanter les mérites de l’instantané pour mieux capturer le moment présent, d’autres vont y préférer l’art de la mise en scène pointilleuse et calculée. C’est le cas de Fang Tong, artiste originaire de Chine et grande adepte de scénographies tellement maîtrisées que ses clichés s’apparentent, à s’y méprendre, à de véritables peintures. "J’aime beaucoup les tableaux d’Edward Hopper, nous confie-t-elle. J’aime aussi ceux d’Alex Colville et David Hockney qui font partie de mes influences, surtout au début de ma carrière". Et ça se ressent !

Avec une bonne quinzaine de séries photo au compteur, Fang Tong crée des mises en scène de toutes pièces, chacune d’entre elles nous racontant une histoire différente. Un couple qui se heurte à des problèmes de communication, une réunion de famille houleuse… Avant tout, l’artiste place la vie quotidienne dans son objectif, s’appropriant cette notion en la sublimant, dans un style qu’on pourrait qualifier de cinématographique. "Je pense que l’inspiration pour mes thèmes vient de la vie de tous les jours ou bien des histoires que j’entends autour de moi, évoque la principale intéressée. Je fonctionne un peu comme un écrivain."

En revanche, si ses clichés paraissent si léchés et appliqués, c’est bien parce qu’ils requièrent une certaine préparation, comme le confirme Fang Tong :

"Il me faut beaucoup de temps avant de prendre les photos. Je vais prendre le temps de trouver l’endroit parfait, de vérifier les différents angles possibles, de faire des croquis, de préparer les accessoires et les vêtements − en gros, tout ce dont j’ai besoin pour la séance photo. Ensuite, j’essaie de réunir tout le monde pour créer la série. Donc le temps de finir une série peut me prendre quelques jours comme plusieurs mois."

Si elle s’efforce de dépeindre des scènes issues, ou tout du moins inspirées, de la vie quotidienne, l’artiste chinoise semble conférer à ses photos une dimension théâtrale presque surréaliste. "Les photos mises en scène sont très similaires à ce que je crée dans mes peintures ou mes sculptures", concède-t-elle. Une remarque qui sonne comme une évidence tant ses séries font penser à des tableaux. Des tableaux organisés, esthétiques et parfois carrément oniriques.

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le

Une publication partagée par Fang Tong (@fangt) le