En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Getty Images décide de bannir toutes les photos de corps retouchés de sa banque d’images en ligne

Merci Getty.

Via Dazed

On vous l’annonçait il y a presque un an, un nouveau décret devait rendre obligatoire la mention "retouchée" sous les photos de mannequins, en France. C’est en octobre 2017 que cette loi sera mise en application. Ce qu’on appelle le "décret Photoshop" obligera les professionnels (graphistes, photographes et maquettistes) à mentionner "photographie retouchée" sous toutes les photos publicitaires. Mais à quand l’extension aux domaines autres que la pub ?

Dans un article de Stratégies, il est écrit que cette loi ne concerne que la silhouette, et non le visage (dommage, on y était presque) : "Elle vient en accompagnement de la loi de santé publique qui veut que les mannequins fournissent désormais un certificat médical indiquant leur IMC pour prouver qu’elles ne sont pas trop maigres", précise Stéphane Martin, directeur général de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité. Concernant les sanctions dans les cas où ce décret ne serait pas respecté : "Les contrevenants s’exposeront à une amende minimum de 37 500 euros, montant pouvant être porté à 30 % des dépenses consacrées à la publicité", précise l’article de Stratégies. Pour l’instant, le Royaume-Uni n’a pas encore adopté ce décret.

C’est dans cet élan (et pendant la Fashion Week de Paris) que Getty Images a décidé de bannir toutes les photos de corps retouchés de sa banque d’images en ligne. C’est une manière pour Getty de rendre sa plateforme plus inclusive et diversifiée. Un article sur Dazed indique que cette condition sera mentionnée dans les contrats des photographes qui contribuent à la banque d’images, à partir du 1er octobre 2017. Getty devra rompre le contrat avec ceux qui ne respectent pas cette charte :

"Notre perception de ce qui est possible ou non est souvent influencée par ce que nous voyons : une image positive peut avoir un impact direct dans le combat contre les stéréotypes, dans le fait de devenir plus tolérant et de représenter toutes les communautés de notre société. Nous voulons changer la manière dont les médias et la pub représentent les femmes et les communautés marginalisées."

Capture d’écran du mail (en anglais), via PetaPixel

PetaPixel a publié une capture d’écran du mail de Getty qui annonce à ses contributeurs et photographes cette nouvelle réglementation. A priori, cette condition s’appliquera aux photos en ligne, c’est-à-dire plus de 80 millions de clichés, et ne concernera pour le moment que la France.

Il faut noter que Getty s’efforce depuis quelques années de combattre les stéréotypes et de prôner la diversité. En juin dernier, à l’occasion du Festival Cannes Lions, l’agence présentait une série de photos signée Campbell Addy qui s’inscrit dans une démarche réaliste : des portraits de jeunes, de toutes origines, sans artifice et à l’image du monde d’aujourd’hui.

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j’aime bien le fromage, donc tout va bien.