En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Jessica Simpson poursuivie en justice pour avoir partagé une photo d’elle prise par un paparazzi

Pas de bol pour Jessica Simpson.

© Jason LaVeris/FilmMagic via Getty Images

Après le procès contre Bruno Mars qui a posté une photographie de lui, enfant, dont il n’avait pas les droits, et celui impliquant Khloé Kardashian, c’est au tour de Jessica Simpson de se retrouver dans des démêlés judiciaires. Cette dernière a posté une photo d’elle-même prise par un paparazzi, sur ses réseaux sociaux. Petit bémol, elle a oublié le code de propriété intellectuelle (le copyright américain) et qu’elle n’avait aucunement le droit de poster cette photo.

Dans ce cas précis, les paparazzis bafouent par définition le droit à l’image d’une personne en photographiant à la volée des célébrités sans leur autorisation. Les personnalités peuvent poursuivre en justice ces photographes qui leur volent leur image (physique), tout comme ces paparazzis peuvent attaquer en justice les stars qui postent des clichés ne leur appartenant pas du point de vue de la propriété intellectuelle.

La photo en question la montrait en train de sortir de l’hôtel Bowery à New York et a été publiée en août dernier dans The Daily Mail. Après son post sur Instagram et Twitter sans mention du copyright, l’agence Splash News (qui détient les droits de la photo après l’avoir achetée au paparazzi) a enclenché des poursuites judiciaires pour violation du code de la propriété intellectuelle américain. Cela peut paraître anodin de poster une photo de soi sur les réseaux sociaux, mais quand on est un personnage public photographié par de grands photographes (ou pas), il faut être très vigilant sur ces questions-là.

Comme le rapporte The Hollywood Reporter, Splash News estime que le post de Simpson a nui à leur capacité à tirer profit de la photo :

"Son post Instagram et son tweet ont immédiatement rendu la photographie accessible à près de 11,5 millions d’abonnés et de lecteurs de news − et plus particulièrement aux lecteurs friands de news et d’images qui la concernent directement − et qui, sans cela, auraient consulté la version sous licence disponible sur le site. […]

Simpson (ou la personne qui gère ses réseaux) a partagé la photo dans les heures suivant la publication originale, le 9 août 2017. La copie de la photo qu’elle a postée sur Instagram a été altérée, sans autorisation ni approbation, et recadrée de manière à faire disparaître le copyright de l’auteur de l’image et de l’agence", confie l’avocat de Splash News, Peter Perkowski.

On espère que la star apprendra de cette erreur, car la note risque d’être salée.

Splash News v Simpson by ashley6cullins on Scribd

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j’aime bien le fromage, donc tout va bien.