En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

feature-supremecourt

Alerte job, la Cour suprême cherche son nouveau photographe

Envie de documenter les coulisses d'une grande institution ? La Cour suprême est à la recherche de son nouveau photographe.

coursupreme

© Claire Anderson

Dans le sillage de Pete Souza qui a documenté pendant de nombreuses années la présidence d'Obama aux États-Unis avec ses incroyables images, vous serez peut-être le photographe politique de ces prochaines années. En effet, si Donald Trump semble avoir déjà trouvé chaussure à son pied, ou plutôt colle à sa perruque en matière de photo, la Cour suprême des États-unis, quant à elle, serait à la recherche de son prochain photographe comme le relate le site Web Peta Pixel.

En effet, le site Web usajobs.gov a récemment publié une offre pour un poste de photographe, à temps plein, basé à Washington. Si le salaire n'est pas spécifiquement précisé, une fourchette indique que la rémunération annuelle se situerait entre 54 972 $ et 86 460 $ − soit entre 51 122 € et 80 405 €. Toutefois, l'offre n'est pas ouverte à tous, il faudra malheureusement être citoyen américain − y a-t-il des Franco-Américains dans la salle ? −, de même qu'avoir un un diplôme en photographie ou quatre années d'expérience dans le domaine, être capable de bosser en numérique avec des boîtiers Nikon et Hasselblad, maîtriser les éclairages de studio ainsi que les logiciels de retouche numériques. Il est aussi requis d'être à l'aise à l'oral, à l'écrit, organisé et polyvalent.

En ce qui concerne les missions, elles consisteraient principalement à documenter les activités quotidiennes de l'institution comme l'explique l'annonce :

"Fournir des services photographiques afin de documenter l'histoire continue de la Cour suprême en tant qu'institution, ainsi que les personnes qui y travaillent, mais aussi l'architecture de l'édifice de la Cour suprême, ses objets historiques et les œuvres d'art de la collection de la Cour."

Si cela vous tente, les candidatures seront ouvertes jusqu'au 27 mars prochain. Pour les autres, n'hésitez pas à checker Pôle emploi en mai prochain, peut-être que l'Élysée sera aussi à la recherche d'un nouveau talent.