En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

JR affiche le visage d’un enfant mexicain à la frontière américaine dans un nouveau projet engagé

Après les favelas, sa fresque hommage à la banlieue et la Women March, le street artist JR a imaginé un nouveau projet surplombant la frontière mexico-américaine.

Une publication partagée par JR (@jr) le

Connu pour son travail très engagé, JR s’est lancé dans un nouveau projet qui s’impose comme une critique de la politique de Trump et son mur érigé à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Hier, il a partagé une photo d’un nouveau collage sur les réseaux sociaux : on y voit le visage d’un enfant mexicain, appelé Kikito, qui se penche depuis le côté mexicain et regarde vers le sol américain, avec un sourire innocent.

Émouvant, son collage se trouve pile sur la frontière, côté Mexique, à Tecate. Elle est donc visible si on se place du côté américain. Le prénom "Kikito" a été donné en hommage à un enfant mexicain, âgé d’un an, que JR a rencontré et qui habite à Tecate. C’est la première fois que l’artiste place une de ses œuvres au Mexique.

Au New York Times, il explique que ce visage est là pour refléter l’espoir et l’optimisme qu’ont les migrants mexicains et qui les poussent à vouloir se rendre aux États-Unis pour une vie meilleure. Plus largement, JR interroge ici les lois contre l’immigration et le rôle des frontières dans le monde :

"Les gens continueront de migrer. Quand on a construit des murs, les peuples ont fait des tunnels. Quand on a fermé des accès, ils se sont déplacés par la mer. L’histoire de l’humanité est une histoire de personnes qui migrent. Pour moi, il ne faut même pas discuter de cela [fermer les frontières, ndlr]. En tant qu’artiste, j’essaye d’amener une nouvelle perspective. Pour ce petit enfant, il n’y a pas de frontières et de murs."

On espère que Donald Trump jettera un coup d’œil à son travail et ne restera pas de marbre.

Une publication partagée par JR (@jr) le

Une publication partagée par JR (@jr) le

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.