En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Kim Kardashian se la joue Jackie Kennedy dans le nouveau numéro d'Interview Magazine

C'est avec grande modestie que Kim Kardashian s'est mise dans la peau d'une des plus grandes premières dames des États-Unis, Jackie Kennedy, pour Interview Magazine.

Kanye West vient d'annoncer (de nouveau) son désir d'accéder à la présidence des États-Unis. Et dans un même élan, Kim Kardashian se retrouve en une d'Interview Magazine grimée en Jackie Kennedy, symbole éternel américain. Cette couverture et l'édito qui lui sont consacrés sont un coup de com bien léché et un terrain fertile à la controverse.

On lui reproche par exemple de s'approprier la culture afro-américaine, de se teinter la peau de manière à "s'afro-américaniser". On blâme le magazine de la comparer à une grande dame comme Jackie. Ce qui est sûr, c'est que Kim sait entretenir ce mythe Kardashian-West, toujours plus inaccessible pour nous, vulgaire plèbe.

Sur les photos, réalisées par Steven Klein, Kim Kardashian est accompagnée de sa fille, North, âgée de 4 ans et tout aussi tirée à quatre épingles. Ce n'est évidemment pas la première fois que Kim casse l'Internet. On se souvient de la mythique couverture de Paper, signée Jean-Paul Goude, avec une Kim pour le moins sulfureuse et festive.

Les couvertures du magazine Paper, photographiées par Jean-Paul Goude.

Joue-la comme Jackie

"Joue-la comme Jackie", c'est sans doute quelque chose que Kim Kardashian a dû entendre pas mal résonner lors de son shooting pour Interview Magazine. En effet, les photos présentent une Kim portant des tailleurs classiques, un collier de perles, des gants en satin et arborant une coiffure "coffrée", très à la mode dans les années 1960. On croirait voir Jackie se baladant dans les couloirs de la Maison-Blanche (mais en quand même beaucoup moins classe).

L'interview qui accompagne cette séance photo s'attache à représenter Kim dans son rôle de mère américaine "normale" qui se lève à 6 heures du matin, fait son sport et prépare le petit-déjeuner pour sa famille. Kim fait part de ses questionnements : elle souhaite par exemple intégrer North à sa téléréalité (Keeping Up with the Kardashians) et, en même temps, se soucie de la vie privée de sa fille, ce qui semble tout de même paradoxal si l'on considère l'objet même de ce shooting et si on jette un œil à tous les clichés de sa fille qu'elle poste sur son compte Instagram. Elle évoque aussi le fait d'être sous-estimée, qu'on lui répète sans cesse qu'elle n'a pas de talent et qu'elle est illégitimement célèbre (elle ose le hashtag #notbadforagirlwithnotalent). In fine, sans vraiment peser ses mots, la journaliste déclare qu'elle incarne le rêve américain.

Bien qu'elle s'efforce d'afficher une accessibilité à travers les réseaux sociaux et en étalant son quotidien de mère, Kim Kardashian nous fascine comme une chimère. Nous avons l'impression de la connaître et en même temps, elle nous semble pleine de mystères et insaisissable. Et c'est certainement dans cette facette impénétrable qu'on peut la rapprocher de l'icône Jackie, considérée aussi comme un symbole de la mère courageOn ne lui souhaite juste pas de devenir veuve un jour. 

 

Behind the scenes 

Et maintenant, c'est Cher :

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.