En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Découvrez les lauréats du festival Visa pour l'image

Annoncé il y a une semaine sur Cheese, le festival international du photojournalisme Visa pour l’image a ouvert ses portes ce samedi 27 août à Perpignan pour célébrer sa 28e édition, et ce, jusqu'au 11 septembre. Voici en images les lauréats d'une année chargée en événements tragiques.

Des réfugiés et des migrants traversent la mer Égée entre la Turquie et l’île grecque de Lesbos. 28 septembre 2015. Refugees and migrants crossing the Aegean Sea from Turkey to the Greek island of Lesbos. September 28, 2015. © Aris Messinis / AFP Photo libre de droit uniquement dans le cadre de la promotion de la 28e édition du Festival International du Photojournalisme "Visa pour l'Image - Perpignan" 2016 au format 1/4 de page maximum. 
Résolution maximale pour publication multimédia : 72 dpi
Mention du copyright obligatoire. 
The photos provided here are copyright but may be used royalty-free for press presentation and promotion of the 28th International Festival of Photojournalism Visa pour l'Image - Perpignan 2016.
Maximum size printed: quarter page
Maximum resolution for online publication: 72 dpi
Copyright and photo credits (listed with captions) must be printed.

Des réfugiés et des migrants traversent la mer Égée entre la Turquie et l’île grecque de Lesbos. 28 septembre 2015. Aris Messinis a reçu le prix Visa d'or News. (© Aris Messinis/AFP).

À travers les photographies puissantes de ce palmarès, le festival Visa pour l’image revient sur une année marquée par la tragédie et la tourmente : séquelles du virus Zika, crise des migrants, guerre en Syrie, exactions de l'organisation État islamique. Le festival, fidèle à lui-même, a tenu à éviter de se focaliser entièrement sur les attentats ayant frappé l'Europe ces derniers mois et à donner une voix équitable aux pays du Moyen-Orient ou d'Afrique. Un cliché a retenu l'attention aujourd'hui : il s'agit de la photo d'Aris Messinis (ci-dessus, vainqueur du plus prestigieux prix de la compétition), photographe grec affilié à l'AFP, qui montre une famille de migrants en pleine traversée de la mer Egée.

Découvrez dès maintenant les images récompensées qui ont marqué l'année 2016 et qui rappellent la triste réalité de notre monde et de l'actualité.

Maria Eduarda dans la chambre qu’elle partage avec quatre frères et sœurs. © Peter Bauza / Echo Photojournalism Maria Eduarda in the bedroom she shares with four siblings. © Peter Bauza / Echo Photojournalism Photo libre de droit uniquement dans le cadre de la promotion de la 28e édition du Festival International du Photojournalisme "Visa pour l'Image - Perpignan" 2016 au format 1/4 de page maximum. Résolution maximale pour publication multimédia : 72 dpi. Mention du copyright obligatoire. The photos provided here are copyright but may be used royalty-free for press presentation and promotion of the 28th International Festival of Photojournalism Visa pour l'Image - Perpignan 2016. Maximum size printed: quarter page Maximum resolution for online publication: 72 dpi Copyright and photo credits (listed with captions) must be printed.

Maria Eduarda dans la chambre qu’elle partage avec quatre frères et sœurs. Peter Bauza, prix Visa d'or magazine. (© Peter Bauza/Echo Photojournalism)

21 octobre 2016, Rigonce, près de la frontière croate, Slovénie. Arrivés au village de Rigonce, les premiers réfugiés, principalement Syriens, Irakiens et Afghans, attendent une distribution alimentaire. © Bojan Velikonja / Dnevnik

21 octobre 2016, Rigonce, près de la frontière croate, Slovénie. Arrivés au village de Rigonce, les premiers réfugiés, principalement syriens, irakiens et afghans, attendent une distribution alimentaire. Bojan Velikonja, prix Visa d'or de la presse quotidienne. (© Bojan Velikonja/Dnevnik).

Derrière la barrière de l’espoir et de l’avenir (La crise des réfugiés en Slovénie) 20 septembre 2015. Deuxième jour de la première vague de réfugiés à Obrežje, à la frontière croato-slovène, en attente d’être enregistrés. Ils étaient des milliers à se rendre en Slovénie après la fermeture de la frontière hongroise. La Slovénie n’était pas préparée à un tel afflux. © Jaka Gasar / Dnevnik

Derrière la barrière de l’espoir et de l’avenir (La crise des réfugiés en Slovénie). 20 septembre 2015. Deuxième jour de la première vague de réfugiés à Obrežje, à la frontière croato-slovène, les migrants attendant d’être enregistrés. Ils étaient des milliers à se rendre en Slovénie après la fermeture de la frontière hongroise. La Slovénie n’était pas préparée à un tel afflux. Jaka Gasar, prix Visa d'or de la presse quotidienne. (© Jaka Gasar/Dnevnik)

Broome, Australie occidentale. Broome, Western Australia. ©Ingetje Tadros Lauréate du Prix ANI - PixPalace Winner of the ANI - PixPalace Award Photo libre de droit uniquement dans le cadre de la promotion de la 28e édition du Festival International du Photojournalisme "Visa pour l'Image - Perpignan" 2016 au format 1/4 de page maximum. 
Résolution maximale pour publication multimédia : 72 dpi
Mention du copyright obligatoire. 
The photos provided here are copyright but may be used royalty-free for press presentation and promotion of the 28th International Festival of Photojournalism Visa pour l'Image - Perpignan 2016.
Maximum size printed: quarter page
Maximum resolution for online publication: 72 dpi
Copyright and photo credits (listed with captions) must be printed.

Broome, Australie occidentale. Ingetje Tadros, lauréate du Prix ANI (©Ingetje Tadros/PixPalace).

Centre de détention de Garabuli © Narciso Contreras pour la Fondation Carmignac

Centre de détention de Garabuli. Narciso Contreras, prix Carmignac du photojournalisme. (© Narciso Contreras pour la fondation Carmignac).

Prisoners Of War: Male-on-Male Rape in America's Military. © Mary F. Calvert. Getty Images Grant's for Editorial Photography

Prisoners Of War: Male-on-Male Rape in America's Military. (Prisonniers de la guerre, le viol entre hommes dans l'armée américaine) © Mary F. Calvert. Getty Images Grant's for Editorial Photography.

Border Insecurity (Kirsten receives the award setup in memory of David Laidler)

Border Insecurity. Kirsten Luce. Getty Images Grant's for Editorial Photography (© Kirsten Luce, un prix dédié à la mémoire de David Laidler).

Manizales, Colombie, 31 mars 2015.<br /> Une sortie sur le terrain pour d’anciens enfants soldats participant à un programme gouvernemental de réinsertion sociale.<br /> © Juan Arredondo / Getty Images Reportage<br /> Lauréat du Visa d’or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) 2016<br />

Manizales, Colombie, 31 mars 2015. Une sortie sur le terrain pour d’anciens enfants soldats participant à un programme gouvernemental de réinsertion sociale. Juan Arredondo, lauréat du Visa d’or humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) 2016. (© Juan Arredondo/Getty Images Reportage)

Grozny, Tchétchénie, avril 2001. Depuis la mort de son enfant, Zelina a le regard évasif. Elle dit qu'elle est déjà morte. © Stanley Greene / NOOR

Grozny, Tchétchénie, avril 2001. Depuis la mort de son enfant, Zelina a le regard évasif. Elle dit qu'elle est déjà morte. Stanley Greene, Visa d'or d'honneur du Figaro Magazine. (© Stanley Greene / NOOR)

Mali, région de l'Azawad, In Khalil, 8 juin 2013.<br /> Combattante du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) démontant et remontant une Kalachnikov. C'est la première fois dans la rebélion Touareg que les femmes rejoignent le mouvement.<br /> © Ferhat Bouda / Agence VU'<br /> Lauréat de la Bourse Pierre et Alexandra Boulat sputenue par la Scam<br />

Mali, région de l'Azawad, Khalil, 8 juin 2013. Combattante du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) démontant et remontant une Kalachnikov. C'est la première fois dans la rébéllion touareg que les femmes rejoignent le mouvement.Ferhat Bouda, lauréat de la Bourse Pierre et Alexandra Boulat soutenue par la Scam.  (© Ferhat Bouda/Agence VU')

Une jeune femme appelle les manifestants à rejoindre un rassemblement devant le syndicat des journalistes. 26 janvier 2011.<br /> © Pauline Beugnies / Out of Focus<br /> Lauréate 2016 du Prix Camille Lepage<br />

Une jeune femme appelle les manifestants à rejoindre un rassemblement devant le syndicat des journalistes. 26 janvier 2011.Pauline Beugnies, lauréate 2016 du Prix Camille Lepage. (© Pauline Beugnies / Out of Focus).

Melissa Ilyrs pleure au sujet de sa fille de 13 ans qu'elle ne voit plus. Darlene Black Bear réconforte Melissa. Toutes deux avaient bu.<br /> © Darcy Padilla / Agence VU’<br />. Lauréate 2016 du Prix Canon de la Femme Photojournaliste soutenu par le magazine ELLE<br />.

Melissa Ilyrs pleure au sujet de sa fille de 13 ans qu'elle ne voit plus. Darlene Black Bear réconforte Melissa. Toutes deux avaient bu. Darcy Padilla, lauréate 2016 du prix Canon de la femme photojournaliste soutenu par le magazine Elle (© Darcy Padilla/Agence VU’)

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.