En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

C'est officiel : le déluge constant de selfies nous déprime

Être exposé constamment aux selfies des autres sur les réseaux sociaux est officiellement mauvais pour le moral.

14162668916_aaee0e61e2_k.jpg

Le selfie, inexistant ou presque il y a seulement quelques années, est désormais un phénomène inévitable. En vacances, à la mer, en politique, dans le sport... Il inonde littéralement les médias. Et accessoirement, rappelons qu'il tue plus de personne par an que les requins.

Dangereux pour nos vies, il l'est apparemment aussi pour notre santé mentale. En effet, si on savait déjà que passer beaucoup de temps sur Facebook et Instragram n'est pas bon pour le moral, il semblerait que le selfie cristallise particulièrement le mal-être.

Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont mené une nouvelle étude qui confirme que voir des sefies régulièrement sur les réseaux sociaux diminue la confiance en soi et la joie de vivre. Cette recherche sur la communication de masse se centre particulièrement sur ceux qui ne participent pas ou peu à la vie sur les réseaux sociaux en postant ou en cliquant sur j’aime, mais simplement en spectateur passif.

"Penser que sa vie n'est pas aussi bien que celle des autres"

Le résultat montre que plus les sujets étaient exposés aux selfies des autres, mais aussi aux leurs, plus leur niveau de confiance en eux était bas. "Les gens postent généralement des selfies quand ils sont heureux, qu’ils s’amusent", explique l’auteure principale de l’étude, Ruoxu Wang, en poursuivant : "De fait, il est facile de regarder ces images et de penser que sa vie n’est pas aussi bien que celle des autres."

Les interrogés qui faisaient part d’un désir fort d’être populaires se sont révélés plus sensibles encore aux photos de leurs amis en train de s’amuser. Ils semblaient cependant tirer plus de satisfaction lors du visionnage de leurs propres selfies que le reste des personnes interrogées. Ruoxu Wang et son co-auteur Fan Yang espèrent que leur travail va participer à mieux faire connaître les conséquences néfastes des réseaux sociaux sur les gens. Elle a déclaré :

"On ne pense pas souvent à la façon dont nos publications vont affecter les gens autour de nous. Je pense que cette étude peut aider les gens à comprendre les conséquences potentielles de ce qu’ils ont l’habitude de publier et permettre aux psychologues qui travaillent avec des étudiants de comprendre pourquoi certains se sentent seuls, isolés, et ne sont pas satisfaits de leur vie."

President Obama made a BuzzFeed video: Things Everybody Does But Doesn't Talk About How did we get Obama to use a selfie stick? Oh, because he wants you to go to https://www.healthcare.gov/.

Posted by BuzzFeed Video on Thursday, 12 February 2015

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet.

Writer and photographer from South London, UK. If you want to get in touch please email me at: matthew.kirby@konbini.com