En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les collages surréels et scintillants de Sara Shakeel

Sara Shakeel transforme la réalité en poésie visuelle depuis son domicile à Islamabad, au Pakistan. Elle s’est notamment fait connaître pour son travail délicat autour des vergetures des femmes.

En recouvrant les imperfections du corps de poudre de diamant, l’ancienne dentiste a créé une réaction très enthousiaste de la part de ses abonnés. Avec ses images poétiques, Sarah Shakeel a réussi à changer le regard sur ces vergetures que Photoshop a l’habitude d’effacer sur les corps féminins.

Elle combine avec audace des images qu’elle déniche un peu partout, pour générer une composition finale qui nourrit l’appétit visuel. Avec plus de 200 000 abonnés, son compte Instagram, qui compile des collages qui nous placent dans des réalités alternatives, a suscité un intérêt massif voire une certaine convoitise malhonnête chez certains.

Un de ses collages a été réutilisé par la marque Chaos pour la réalisation d’une affiche avec Kendall Jenner, et vendue 78 €, sans son autorisation ni mention de son nom. Il s’agit d’une composition avec des soucoupes volantes sur fond d’arcs-en-ciel. Ce n’est par ailleurs pas la première fois que la mannequin américaine baigne dans un scandale de vol d’images.

Affolée de voir l’une de ses œuvres dérobée et publiée par des géants de la Toile, l’artiste a multiplié les stories ce week-end pour revendiquer son droit. Le post est encore là, sur l’Instagram de Chaos et de Kendall Jenner, mais une mention de l’artiste a été ajoutée du côté de Chaos. Mauvaise aventure qui aura permis à Sara Shakeel de prendre conscience de la valeur de son travail et surtout de la fidélité de ses abonnés.