En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

L'histoire du Polaroid au cinéma

On a tous un appareil photo de 12 mégapixels dans notre poche, mais les Polaroid ont ce petit quelque chose qui nous rend irrésistiblement nostalgiques.

Guy Pierce uses polaroids to fill in the blanks in Memento. (Photo: Newmarket)

Guy Pearce utilise des Polaroid pour se souvenir des choses dans Memento. (© Newmarket)

Depuis sa conception en 1937 et malgré son abandon pour faire place aux appareils numériques et aux smartphones, le Polaroid garde cet étrange "je ne sais quoi" dans nos esprits. Défiant l'obsolescence, ce gadget a réussi à préserver son importance. Adoré depuis des générations par les babas cool ou par les réalisateurs de films obscurs, le Polaroid (ou l'appareil instantané) a été recréé de nombreuses fois ces dernières décennies.

Il est d'ailleurs particulièrement chouchouté au cinéma. Grâce à son côté cool au début des années 1990, le monde du cinéma lui tend alors les bras, l'acceptant comme un fidèle preneur de photos. Nous avons donc passé notre adolescence à saliver à la vue des Pola' inondant les pages Tumblr des kids les plus hypes, et à économiser de l'argent afin de nous offrir un Lomo' presque réglo. Voici l'histoire subtile des Polaroid au cinéma, qui nous conforte dans l'idéalisation de ces petites boîtes remplies de fragments chimiques réactifs.

Boogie Nights (1997)

(Photo: New Line Cinema)

© New Line Cinema

L'une des nombreuses œuvres d'art de Paul Thomas Anderson, Boogie Nights, est quasiment érotique pour les amoureux de photographie instantanée. Certaines scènes sont filmées si proches de l'appareil qu'on peut y voir les fils électriques. Se déroulant dans les années 1970, le film raconte l'histoire d'un môme qui entre dans le business du porno en Californie. Cela laisse beaucoup de place à la prise de photo instantanée – dont les scènes de sexe avaient bien besoin. Le personnage de Heather Graham, une star de porno fougueuse, prend — dans une scène désormais célèbre — quelques Pola le long d'une piscine, vêtue d'une tenue insolente.

Beetlejuice (1988)

5482e11554838_-_mcx-beetlejuice-style-5

© Pinterest

Dans Beetlejuice de Tim Burton, Lydia Deetz ne fait pas la timide avec son Polaroid. Jouée par la toujours très cool Winona Ryder, la jeune gothique exprime son angoisse d'ado moderne à travers des clichés instantanés de ses amis fantômes.

Crossroads (2002)

© MTV Films

Pas vraiment connu pour son importance culturelle ou artistique, le premier film hollywoodien de Britney Spears, Crossroads, est l'histoire d'une jeune fille devenant adulte qui part en roadtrip avec ses amies. Ce qui est souvent oublié, parmi le lot de critiques négatives avec lesquelles le film fut accueilli, c'est que les trois amies se prennent en selfie avec un Polaroid avant d'enterrer leur amitié, défiant les souvenirs qui leur déchireront le cœur dans le futur. Une vraie inspiration.

Jawbreaker (1999)

tumblr_mmn4r3o7fe1qgcra2o1_500

Via Tumblr

Inspiré du film d'ado culte des années 1980 Heathers, la comédie noire Jawbreaker transporte l'intemporel groupe de filles méchantes au cœur des années 1990. Les Polaroid que prennent les protagonistes, dont l'une est jouée par Rose McGowan, symbolisent leur obsession constante pour leur apparence et pour leur popularité à l'école. Avec sa traditionnelle scène de "make-over", Jawbreaker a gagné sa place parmi nos films favoris.

Thelma & Louise (1991)

(Photo: Pathé)

© Pathé

Sans doute l'un des "moments Polaroid" les plus mémorables du cinéma. La photo des meilleures amies Thelma et Louise définit par excellence l'amitié entre femmes et leur émancipation, à l'image de ce que prône le film en lui-même. On retrouve également un cliché des deux femmes sur le poster du film, contribuant peut-être à l'amour inconditionnel qu'on porte à cette histoire. De la même manière, cette scène a inspiré d'innombrables femmes à imiter cette photo.

Part time puncess. Pitches, tips and nudes to lydia.morrish@konbini.com