Les libraires indépendants new-yorkais célébrés à travers une série de portraits

Le photographe Franck Bohbot est allé tirer le portrait aux libraires indépendants de Brooklyn et de Manhattan.

Matt Winn chez Molasses Books à Brooklyn, 2017. (© Franck Bohbot)

Avec l’arrivée des mégastores, des grands groupes, de la vente en ligne, de l’ascension des e-books et de l’explosion des loyers mensuels, il est de plus en plus difficile d’être un libraire indépendant. Et pourtant, ces commerces de proximité donnent vie à un quartier, permettent de nous faire découvrir de nouveaux auteurs, et possèdent une atmosphère singulière, bien plus chaleureuse qu’un centre commercial.

C’est donc pour célébrer ces commerçants indépendants que Franck Bohbot, photographe français basé à New York, a décidé de leur tirer le portrait. Il s’est donc rendu dans les quartiers de Manhattan et de Brooklyn, afin de recenser en images le plus de libraires possible. Sur son compte Behance, le photographe explique avoir été surpris de découvrir tant de diversité autour du commerce de livres. Il raconte :

"Leur diversité est extraordinaire, certain·e·s sont spécialisé·e·s dans la biographie, les voyages, la fiction mystère, les histoires pour enfants, le genre, la poésie, les pièces de collection, les ouvrages universitaires, la littérature afro-américaine, la culture hispanique, la cuisine et d’autres sujets encore. Et leurs espaces sont aussi très différents, d’un conteneur à Bushwick à un immeuble prestigieux dans le centre de Manhattan. Les libraires cherchent tous la même chose : partager leur passion pour les livres neufs, usagés, d’occasion ou rares."

Pour le photographe, chaque librairie a une personnalité et une individualité propres. Cela ne dépend pas seulement des livres ou des auteurs, mais aussi de l’atmosphère du lieu en lui-même. Tirer le portrait de libraires, c’est une manière pour lui de faire celui de certains quartiers de New York par la même occasion Cette série donnera lieu à la parution d’un livre, complété d’interviews réalisées par Philippe Ungar sur la profession. Un joli projet, qui met en lumière un métier peu représenté.

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

© Franck Bohbot

Vous pouvez retrouver le travail de Franck Bohbot sur son site personnel et son compte Instagram.