En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Louis Mendes, le photographe qui immortalise New York avec un appareil photo datant des années 40

Né et vivant à New York, Louis Mendes sillonne les rues de cette ville avec un vieil appareil photo depuis plus de 40 ans.

Si vous vous baladez souvent à New York, vous avez peut-être eu la chance de tomber sur le photographe de rue Louis Mendes. Depuis plus de quatre décennies, ce dernier immortalise les rues new-yorkaises, a assisté aux grands bouleversements de la ville et est un visage bien connu des habitants de la Grosse Pomme. En parcourant ses artères, il tire le portrait des passants, leur vend pour 20 dollars ses photos et vit aujourd’hui grâce à des dons.

Il faut dire qu’on ne croise pas souvent un homme vêtu comme lui : habillé d’un costume cravate, coiffé d’un chapeau vintage et un appareil photo datant des années 1940 à la main, on le remarque très facilement. "Je m’habille de cette manière pour compléter le style de mon appareil", lance-t-il.

Dans une vidéo de deux minutes, The New York Post a dressé un portrait de l’atypique Mendes à travers sa vie et son œuvre. Bien que l’ère soit au numérique, il est resté fidèle à son vieil appareil photo instantané Speed Graphic, souvent utilisé par les photographes de presse d’antan. Dans ce court reportage, il passe en revue les photos qu’il prend au quotidien et sa collection d’appareils Speed Graphic :

"Aujourd’hui, tout le monde a un selfie dans son téléphone, les gens prennent des photos d’eux-mêmes mais peu d’entre eux ont une photo réellement claire d’eux. Et moi, je fais ça. […] Le fait de ne plus pouvoir prendre des photos argentiques, c’est comme aller se coucher et ne plus pouvoir se réveiller. La beauté de la photographie instantanée, c’est de pouvoir voir votre image une minute après l’avoir prise. Une image réelle. Pas électronique. La plupart des gens de l’ère numérique n’ont pas de Polaroid ou de photos imprimées d’eux.

[…] Mes photos reflètent ce que je fais, comment j’interagis avec des personnes, comment je les photographie, comment je les écoute en essayant d’ajouter de l’émotion dans chaque photo. […] Pourquoi je prends des photos tous les jours ? C’est comme me demander pourquoi je respire tous les jours", explique Louis Mendes dans la vidéo.

Comme beaucoup d’autres photographes de rue, Mendes n’a pas construit de grandes archives photographiques personnelles puisqu’il vend les photos à ses sujets sur le moment. Il nous donne toutefois une belle leçon sur la passion et la beauté de l’argentique.

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.