La beauté renversante du monde, magnifiée dans l’objectif de Max Muench

Des climats arides de Mongolie aux températures négatives de la Scandinavie, le photographe berlinois a tout bravé pour livrer une ode stupéfiante à notre planète Terre.

La photographie est un domaine vaste. Et, parfois, il arrive que l’on tombe sur des clichés tout simplement bluffants, qui vont même jusqu’à remettre en question notre perception du monde qui nous entoure. C’est ici le cas avec le portfolio aussi étoffé qu’élaboré de Max Muench, artiste talentueux résidant à Berlin. Globe-trotter averti, il n’hésite pas à laisser la capitale allemande derrière lui pour s’envoler aux quatre coins de la planète bleue.

Qu’importent la distance ou les conditions météorologiques, Max Muench n’a pas froid aux yeux et ne rechigne jamais devant des destinations sous-estimées. Impossible de ne pas être subjugué·e devant ses clichés de la ville emblématique de Pétra en Jordanie, où les vestiges d’un temple perdurent dans la roche montagneuse. Pour ceux qui préfèrent un environnement aux teintes davantage bleutées, sa série sur la Nouvelle-Zélande n’en est pas moins étourdissante.

Si ses clichés, souvent un peu trop beaux pour être vrais, vous évoquent les arrière-plans d’ordinateurs personnels, ce n’est pas très étonnant. Depuis plusieurs années maintenant, le photographe berlinois collabore avec de nombreuses marques qu’on ne présente plus, à l’instar d’Adobe, Sony ou encore Samsung, dont il est ambassadeur comme le précise sa bio sur Instagram. De notre côté, on ne peut que l’encourager à continuer ses voyages, histoire de nous régaler avec des photos toujours plus saisissantes.