En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le Metropolitan Museum of Art fait entrer 375 000 images dans le domaine public

Mardi dernier, le musée new-yorkais a fait preuve de générosité en mettant en ligne des images d'œuvres d'art de sa collection, que vous pouvez utiliser librement et gratuitement.

Brooklyn Gang. (© Bruce Davidson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Bruce Davidson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

Environ 375 000 images ont été mises en ligne par le MET, qui a changé sa politique de libre accès à sa banque d'images. La plupart sont maintenant gratuites et sans restriction, tombées dans le domaine public sous la licence Creative Commons Zero (connue sous le nom de CC0). Il n'y a plus de droits réservés et le New York Times rapporte qu'on peut maintenant télécharger sur le site du MET les images de ces œuvres en haute résolution, sans avoir besoin de permission.

Avec 5000 années de grande culture dans ses archives, le directeur du musée explique que le but est de servir les besoins et intérêts des audiences du 21e siècle : "Nous voulons faire croître l'accès à notre collection, et c'est notre priorité depuis une décennie, confie Thomas P. Campbell. Il y a vingt ans, on devait même négocier les accès aux catalogues." Loic Tallon, le chef du département numérique, poursuit : "Maintenant, tout le monde peut télécharger les images depuis notre site, et ces images peuvent être utilisées comme vous le voulez. Le but est de rendre tout le plus accessible possible. Nous sommes officiellement devenus le musée le plus grand, ouvert et varié du monde." Le musée s'est même associé à différents partenaires comme Creative Commons, Wikimedia et Pinterest, pour étendre la bibliothèque en ligne sur plusieurs sites.

L'art pour tous

Ces 375 000 images représentent le corpus principal de la collection. Les dirigeants du MET ont également numérisé 65 000 œuvres en plus, mais elles ne sont pas (encore ?) dans le domaine public. Au total, le fameux musée newy-yorkaus possède une collection d'environ 1 500 000 œuvres. Le reste ne devrait pas tarder à être numérisé ; il s'agit d'affiches, de gravures et de documents éphémères.

Le New York Times souligne que ce n'est pas la première institution à le faire : la National Gallery of Art à Washington et le Rijksmuseum d'Amsterdam l'ont aussi fait. La différence est que ces musées n'offrent pas autant d'images et de choix, surtout pour leurs collections privées. Le site de la National Gallery, par exemple, ne possède que 45 000 images en libre accès, tandis que le Rijksmuseum nourrit constamment son site et propose plus de 150 000 images à ce jour. Le Museum of Modern Art, à New York, a également mis en ligne (seulement l'année dernière) des milliers d'images d'œuvres d'art issues de ses archives. Avec tous ces musées cumulés, en voilà une belle bibliothèque.

(© Paul Fusco, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Paul Fusco, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

Les troupes américaines débarquant le jour du débarquement sur la plage d'Omaha de Normandie, France. (© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Robert Capa, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Henri Cartier-Bresson, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Bischof Werner, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© Werner Bischof, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© David "Chim" Seymour, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

(© David "Chim" Seymour, Magnum/The Metropolitan Museum of Art, New York)

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.