À New York, une sculpture de rhinocéros à taille réelle semble défier les lois de la gravité

Au cœur de Manhattan, règne un bien étrange animal.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.

Au milieu de l’agitation du Midtown de Manhattan, à travers les vitres de la 5e avenue, on peut apercevoir un imposant rhinocéros autour duquel de nombreux objets fabriqués par l’homme semblent graviter. On peut voir une photocopieuse, une porte de voiture, un sac à main, un aspirateur, une pelle et même une table. Semblant flotter dans l’air, comme en apesanteur, ces objets font un affront à l’attraction terrestre.

Et pourtant, loin de flotter, le rhinocéros et ses objets ont été sculptés en aluminium par l’artiste suisse Urs Fischer. Réalisé à échelle réelle, l’animal a été fabriqué à partir du scan 3D d’un rhinocéros empaillé. Cette silhouette de plus de 3 mètres est traversée d’objets du quotidien, une manière pour l’artiste d’aborder notre propre transformation : comme le rhinocéros, nous absorbons tout ce qui vient dans notre voisinage, nous subissons une métamorphose constante, si progressive qu’elle s’avère souvent indétectable.

Cette créature extraordinaire composée d’objets ordinaires permet aussi à Urs Fischer d’aborder notre existence qui est, pour lui, une accumulation, un rassemblement de bagages physiques et métaphoriques. Comme le relate le New York Times, l’artiste a déclaré que la création de cette œuvre a été un "processus de huit ans de travail, qui vient de sentiments et de pensées et se déplace ensuite progressivement vers différents objets ou différentes formes qu’il peut prendre".

Mélangeant une figure qui rappelle la préhistoire et des objets modernes, monde naturel et produits manufacturés, l’artiste joue habilement avec les contrastes. Il en résulte une œuvre visuellement percutante. Intitulée Things, qui signifie "chose", en français, l’œuvre est exposée par la galerie Gagosian à New York jusqu’au 23 juin.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.

© Urs Fischer/Stefan Altenburger. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Gagosian.