Les paysages fantastiques de Petros Koublis vous entraîneront dans une douce rêverie

Au tournant des années 2000, après avoir dédié de nombreuses années à la peinture, Petros Koublis s’est découvert une passion pour la photographie. Depuis, il n’a cessé de développer et affiner son travail, au fil des paysages parcourus.

Semitas, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Entre l’Europe et les États-Unis, plus exactement entre Athènes et New York, le photographe Petros Koublis explore la relation entre poésie et perception visuelle. Loin de se limiter à créer du beau, il s’attelle à comprendre les mécanismes qui l’entourent. Petros Koublis est d’ailleurs un auteur régulier pour le Huffington Post : il livre à travers ses pages ses réflexions sur la philosophie de la photo.

Selon lui, la lecture d’une image se fait de manière instinctive. Le spectateur et l’image sont liés par un processus spontané qui génère différentes émotions. Petros Koublis parle de la fluidité photographique qui permet de susciter des réactions instantanément sans même avoir grand-chose à révéler : "Une image n’est pas une histoire, une image est probablement l’absence d’histoire. C’est une absence enchanteresse, comme les découvertes archéologiques dépourvues de source historique."

Le photographe grec aime s’interroger sur la nature de l’image et sur son potentiel sensoriel et spirituel. Il semble fasciné par les connexions qui s’opèrent entre l’esprit du spectateur et la photographie. L’interprétation et l’imagination sont au cœur de ses réflexions et cela n’est pas étonnant au regard de son travail : il capture des photos aux allures de contes fantastiques.

Almas, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Les images appellent l’imaginaire

Le photographe ne se contente pas de faire des photos au caractère pictural : il parvient véritablement à créer des univers différents pour chaque image. Par leur beauté et leur harmonie, elles incitent le spectateur à se connecter au monde de l’imaginaire.

Les photos fantasmagoriques de Petros Koublis invitent nos émotions à s’exprimer par la voie de l’imagination. Imaginer, c’est se connecter à des souvenirs, des rêveries mais aussi des envies, des désirs et un tas d’autres sensations.

La série In Dreams porte d’ailleurs bien son nom. Elle réunit des images oniriques aux frontières du réel qui ne demandent qu’une chose : faire parler l’esprit rêveur du spectateur. La nature et les animaux sont mis en valeur minutieusement, dans des compositions délicates et somptueuses.

C’est comme si le photographe nous livrait les images d’un documentaire magistral sur une nature sauvage et mystérieuse que l’on reconnaîtrait sans savoir d’où. Un style particulier qu’il prolonge avec la série In Landscapes, dont chaque photo paraît irréelle tant la beauté du paysage est frappante. Les textures, les couleurs, les mouvements : tout est millimétré pour nous donner l’impression d’être face à une scène d’un film dans lequel la nature jouerait le personnage principal.

Meliboea, In Dreams. (© Petros Koublis)

Caterva, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Insperato, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Theisoa, In Dreams. (© Petros Koublis)

Imber, In dreams. (© Petros Koublis)

Mejilla, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Seaward, In Dreams. (© Petros Koublis)

Ascensia, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Somnolent, In Landscapes. (© Petros Koublis)

Vous pouvez suivre son travail sur son compte Instagram.