En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Penis Pics Art, le drôle de projet qui transforme des dick pics en œuvres d’art

Attention :
Contenu explicite

Cet article a été classé comme "contenu explicite", ce qui signifie qu'il peut contenir de la nudité ou tout autre contenu sensible. En cliquant sur ce lien vous certifiez être majeur et conscient du contenu que vous allez visionner.

Warning

Alors qu’il recevait régulièrement des photos de pénis sur les applications de rencontre, un artiste a décidé de les détourner en les intégrant à des photomontages loufoques.

© Charles-Elie Chauvaux

Si vous êtes actif sur les réseaux sociaux – et particulièrement si vous êtes une femme –, vous avez sûrement déjà reçu une photo de pénis alors que vous n’aviez tout bonnement rien demandé. S’il n’y a rien de mal à envoyer une photo de ses attributs à son ou sa partenaire, il est tout de même nécessaire de rappeler une notion élémentaire et pourtant essentielle : le consentement.

Confronté à cette problématique alors qu’il fréquentait des applications de rencontre gays, Charles-Elie Chauvaux a décidé de prendre ces photos de pénis non sollicitées avec humour et de les utiliser comme matière première de sa création. Sur son Tumblr Penis Pics Art, l’artiste partage ses collages qui détournent donc les photos de pénis qu’il a reçues. Une idée aussi saugrenue que drôle, qui lui est venue suite à ses différentes expériences sur les sites et applis de rencontre. Il explique à Têtu :

"Un matin en me réveillant, j’ai pris mon téléphone, j’ai ouvert Grindr et un mec m’avait envoyé plusieurs photos de son pénis. L’idée m’est venue d’en faire des collages. Je m’y suis mis rapidement et j’en ai fait beaucoup au début. Ça avait un côté presque thérapeutique. J’avais l’impression d’avoir enfin trouvé le moyen de rentabiliser le temps que je pouvais perdre sur les applications."

On peut donc voir une bière trinquer avec un pénis jaune en érection, un escargot-pénis sur le biceps musclé d’une statue grecque, un hippopotame aux dents-verges ou encore un dictateur au visage phallique. Des collages totalement WTF, à l’esthétique vintage :

"J’aime aussi y intégrer mes propres fantasmes et partager ma passion pour le bloc de l’Est, le brutalisme et les régimes totalitaires. La représentation de la virilité y étant assez forte, elle se marie très bien à des pénis en érection."

Cependant, ces créations, aussi drôles et inventives soient-elles, ne peuvent pas être partagées sur les réseaux sociaux, car Instagram supprime ces contenus considérés comme pornographiques. Pour contourner cette censure, l’artiste a créé un compte Instagram nommé unsolicited.art, sur lequel il poste simplement une phrase qui décrit son image, par exemple "un charmeur de serpent indien en train de charmer un pénis en érection". Une manière habile de maintenir une présence en ligne :

"Pour partager mes créations, il était important que je sois sur les réseaux sociaux. C’est pour ça que j’ai eu l’idée de m’autocensurer avant qu’Instagram ne le fasse en proposant une version littéraire de mes Penis Pics Art. Elle vient en complément de la première. De cette contrainte, j’en ai fait une opportunité pour parler de pénis autrement et intégrer à mes créations l’aspect littéraire que j’aime beaucoup."

Un projet aussi utile que cocasse qui aborde avec humour ce problème récurrent au sein de nos vies numériques.

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

© Charles-Elie Chauvaux

Vous pouvez retrouver le travail de Charles-Elie Chauvaux sur son Tumblr et son compte Instagram.