En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

L’histoire derrière la photo de Lee Miller dans la baignoire d’Adolf Hitler

Incroyable mais vrai, cette photo de Lee Miller a bel et bien été prise dans l’appartement d’Hitler, le jour de son suicide. Retour sur l’histoire d’une image mythique.

http://reverienocturne.tumblr.com/post/163672684085

La vie de Lee Miller a été tout aussi extraordinaire que ses images. D’une beauté incontestable, la jeune Américaine débute, à peine sortie de l’adolescence, une carrière de mannequin pour Vogue. Véritable top model, son visage devient une icône des années 1920-30. Toutefois, lasse d’être réduite à son physique, elle décide de s’intéresser de près à l’art et à la photographie. Muse et compagne de Man Ray, elle apprend la photo à ses côtés. Se reconnaissant dans le mouvement surréaliste, elle décide de se consacrer entièrement à la photographie.

En 1944, elle part en Normandie, appareil photo en bandoulière et devient correspondante de guerre pour Vogue. Elle découvre les difficultés du front : la boue, la peur, les obus, la crasse, la faim et la mort qui hantent les tranchées. Confrontée durant de longs mois à l’horreur de la guerre, elle fait preuve d’une véritable force physique et mentale, mais rien ne la prépare à affronter l’atrocité des camps de concentration.

Elle passe dix jours entre Buchenwald et Dachau et devient l’une des premières photographes à témoigner des crimes commis dans les camps. Profondément marquée, elle décide, le 30 avril 1945, de se rendre à Munich accompagnée de David Scherman – son acolyte de l’époque, photographe pour Life – et se rend au 16 Prinzregentenplatz, le domicile d’Adolf Hitler.

Une visite, le jour du suicide d’Adolf Hitler

L’appartement est désert et les deux photographes décident d’explorer les moindres recoins de l’intimité du Führer. Même s’il vivait depuis quelque temps dans un bunker, Lee Miller raconte à Iconics Photos que l’endroit était toujours habitable :

"L’endroit était en parfait état. L’électricité et l’eau chaude fonctionnaient. Il y avait même un réfrigérateur électrique. Il n’était pas suffisamment vide pour être 'loué' en l’état, mais un quart d’heure de ménage pour dépoussiérer les tasses aurait suffit pour le mettre à disposition d’un nouveau locataire à qui la présence de draps et de vaisselle marqués 'A.H.' ne gênerait pas."

À minuit, la BBC annonce qu’Hitler vient tout juste de se suicider. Lee Miller et David Scherman décident alors de rester quelques jours dans l’appartement. Un séjour étrange comme le relate Le Monde :

"C’était confortable, mais il y avait quelque chose de macabre à dormir sur l’oreiller d’une femme et d’un homme qui venaient de mourir, tout en se réjouissant de leur mort, si c’était bien le cas."

Ils improvisent une séance photo dans la salle de bains où Lee Miller pose nue, le regard vague, dans la baignoire du dictateur. Fortement symbolique, l’image devient une parabole : le portrait d’Hitler posé sur un coin de la baignoire semble contempler la scène. Les bottes sales, encore pleines de poussière de Dachau, salissent son tapis de bain éclatant. Le flexible de douche qui pend derrière elle nous rappelle les méthodes employées par les nazis dans les camps. Alors que Hitler vient tout juste de se donner la mort, Lee Miller l’enterre avec une ultime provocation et réalise une image tout en contrastes, qui nous raconte l’Histoire.