La photo d’une rose devient le cliché le plus cher vendu en cryptomonnaie

Le photographe est devenu cryptomillionnaire en un clic. Ou plutôt dix.

La cryptomonnaie commence tout doucement à conquérir le monde de l’art : récemment, l’artiste Paul Wager a exposé des œuvres commercialisées uniquement en cryptomonnaie, dans une galerie à Londres. Adieu donc le bon vieux papier et la carte bancaire !

Et le marché de l’art en cryptomonnaie vient d’atteindre un beau record puisque pour la Saint-Valentin, le photographe Kevin Abosch a mis en ligne la photo d’une rose qui s’est vendue pour l’équivalent d’un million de dollars en cryptomonnaie. L’amour n’a pas de prix. On rappelle tout de même que ce même photographe a vendu une photo de patate pour 1 million de dollars, en 2016.

Comme le rapporte HypeBeast, la photo de la rose (existant uniquement au format numérique) a été achetée par un groupe de dix collectionneurs qui ont partagé la somme entre eux, en cryptomonnaie. Parmi ces collectionneurs, on pouvait compter un investisseur de fonds, une firme de conseil, un crypto-investisseur leader en Chine et d’autres investisseurs liés de près ou de loin au monde merveilleux de la blockchain et des crypto-investissements. Certainement tous de grands esthètes pour apprécier à sa juste valeur la photo d’une simple rose. Outre ces dix acheteurs, il y avait 150 autres investisseurs intéressés. Cette photo est officiellement devenue la photo la plus chère vendue en cryptomonnaie.

Côté geek

Nommée Forever Rose, cette fleur a même son propre site et a été placée au sein de la blockchain Ethereum, sous le nom de ROSE. Les collectionneurs se partagent tous un dixième des jetons (ou "tokens"). Chaque acheteur peut donc revendre à tout moment sa partie de la photo.

De son côté, le photographe a créé sa plateforme en collaboration avec Gifto, un fournisseur de cadeaux virtuels dont les transactions sont gérées par la blockchain Ethereum. Il a également fait don des profits à la fondation CoderDojo qui a pour vocation de donner des cours de codage et programmation informatique pour des enfants et adolescents de 7 à 17 ans. Kevin Abosch a confié à CNN :

"Traditionnellement, les gens apprécient les choses qu’ils peuvent voir et ressentir, mais certaines des choses les plus précieuses − comme l’amour, par exemple − peuvent être ressenties mais pas vues. L’art réduit à son essence fondamentale est juste une question d’idée. […]

Quand ma photo d’une pomme de terre s’est vendue pour beaucoup d’argent, il y a eu une discussion, est-ce que ça vaut vraiment la peine ? Les gens pourraient maintenant se demander pourquoi la cryptomonnaie vaut quelque chose. Les gens font cela avec l’art en général."

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.