En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Une photographe attaque Bruno Mars en justice pour avoir posté une de ses photos sur Internet

Alors qu’il voulait simplement poster un petit #Throwback pour attendrir ses nombreux fans, le chanteur Bruno Mars se retrouve dans de beaux draps.

Le 21 juin dernier, Bruno partageait sur ses réseaux sociaux une photo de lui, enfant. Un #Throwback qui lui coûtera peut-être un peu cher puisque la photographe qui a pris cette photo à l’époque, Catherine McGann, a décidé de le poursuivre en justice.

Datant de 1989, ce cliché montre Bruno Mars âgé de 3 ou 4 ans. Ses imitations adorables d’Elvis Presley lui valaient à ce moment-là le surnom d'"Elvis Kid". Vingt-huit ans plus tard, le chanteur ressort cette photo et, au grand dam de la photographe américaine, la poste sur Twitter, Instagram et Facebook en précisant qu’il est trop impatient pour faire son #ThrowbackThursday donc qu’il préfère faire un Way Back Wednesday. Le succès de la photo ne s’est pas fait attendre : elle récolte 1,2 million de likes sur Instagram.

Il faut noter que le chanteur n’a même pas daigné créditer la photographe, ou lui demander s’il pouvait poster ce vieux cliché, et que ces trois réseaux sociaux sont quelque peu flous sur la question du code de propriété intellectuelle, et se déchargent de toutes responsabilités.

TMZ rapporte que lorsque Catherine McGann, connue pour ses portraits de la scène artistique new-yorkaise, a découvert la photo, elle a été choquée de la voir partagée si facilement sur tous les comptes de l’artiste au succès planétaire. Suite à cela, elle a décidé d’entamer des poursuites judiciaires contre son label Warner Music et lui-même. Elle réclame des dommages et intérêts proportionnels au succès de la photo sur Internet. Aujourd’hui, Bruno Mars n’a toujours pas retiré la photo de ses réseaux…

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j’aime bien le fromage, donc tout va bien.