En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ce photographe a transformé son side-car de moto en appareil photo

Féru de deux-roues et de photographie, Rob Gibson a décidé d’unir ses deux passions en transformant son side-car en appareil photographique.

© Rob Gibson

Si nous vous avons déjà parlé de l’histoire du camion qui était devenu un appareil photo, c’est au tour d’un side-car d’avoir une toute nouvelle destinée. En effet, le photographe Rob Gibson travaille avec ce qu’il appelle "la chambre noire la plus rapide du monde", comme le rapporte le site Peta Pixel, puisqu’il a transformé son side-car de 1938 en dispositif de prise de vues. Loin de choisir la facilité, le photographe shoote ses images à la chambre et utilise la technique périlleuse du collodion humide. Il explique :

"Je fais de la photographie au collodion humide, le même procédé qui existe depuis 1860 et qui nécessite l’utilisation d’une plaque de verre ou d’acier sensibilisée et placée dans la chambre et qui doit être développée avant qu’elle sèche, une fois l’exposition faite".

Son side-car lui permet de rendre son appareil particulièrement mobile, et surtout d’attirer l’œil, car son installation ne passe jamais inaperçue. Sorte de panneau publicitaire ambulant, son dispositif lui permet à la fois de capturer des images mais aussi de se faire connaître comme le raconte le photographe :

"Qu’il s’agisse d’une rencontre de motos historiques, d’une exposition de voitures anciennes ou d’un festival de steampunk, il attire l’attention partout où il passe".

Après chaque shooting, Gibson développe ses images juste devant ses clients, permettant aux curieux de découvrir des techniques particulièrement anciennes. Il procède par la suite à des retouches ou agrandissements dans son studio basé à Gettysburg en Pennsylvanie. Ses photos, particulièrement réussies, nous prouvent qu’il peut être judicieux de décloisonner ses différentes passions.

Vous pouvez retrouver le travail de Rob Gibson sur son site personnel et son compte Instagram.