Photographiée par Harley Weir, Rihanna fait la couv' de Dazed pour la première fois

La photographe britannique a eu la chance de shooter la chanteuse américaine. Ou l’inverse.

© Harley Weir pour Dazed

Si Nicki Minaj a tenté tant bien que mal de casser l’Internet avec sa récente couverture pour Paper Magazine, notre palme du cassage d’Internet revient à Harley Weir et Rihanna dans Dazed. Pour la première fois, celle qui a récemment été en couverture de Vogue Paris se retrouve à la une de ce magazine, pour leur numéro d’hiver 2017.

Derrière ces clichés, la photographe Harley Weir, qui travaille déjà à 27 ans pour les plus grandes marques et publications, et qui a été repérée sur Internet à la fin de ses études. Avec un travail photographie empreint d’une effronterie étrange, d’une esthétique plastique et d’un érotisme cru, Harley chamboule les codes de la photographie de mode.

Au magazine Bullet, la jeune photographe confiait en 2012 : "Je n’ai qu’un but : susciter une émotion. Que ce soit du dégoût ou un souvenir d’amour importe peu". Elle contorsionne ses modèles, les désarticule comme des pantins, opte souvent pour des angles et des mises en scène loin du glamour des shootings de mode dans le but de rendre beau ce qui est bizarre et nous mettre mal à l’aise. Au risque de choquer.

Quatre couvertures alternatives pour Dazed

Le numéro hivernal du magazine est intitulé "Nocturnal Activities". En usant des couleurs d’automne et d’une atmosphère sombre, Harley Weir semble transformer la chanteuse en animal nocturne. Du rouge, du jaune, du gris, en gros plan ou en plan large, la photographe a immortalisé Rihanna sous toutes les coutures. On salue le travail du styliste Robbie Spencer.

En plus des quatre couvertures de Dazed, on peut découvrir dans ses pages un édito photo consacré à Riri. D’après Its Nice That, le magazine a déclaré que le shooting avait été fait en étroite collaboration entre la star mondiale et la photographe : "[Ces photos] sont une preuve supplémentaire, si nous en avions besoin, que Rihanna est maîtresse de sa propre sexualité et l’expérimente comme elle l’entend."

© Harley Weir pour Dazed

© Harley Weir pour Dazed

© Harley Weir pour Dazed

Une publication partagée par Dazed (@dazed) le

Vous pouvez également suivre le travail d’Harley Weir sur Instagram.

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.