En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le Pinhole Pro ou l’objectif photo qui se passe de lentille

Exit les rayures et les poussières sur l’objectif, le Pinhole Pro ne possède pas de verre. L’occasion de revenir sur le fonctionnement d’un appareil à sténopé.

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

Vous en avez marre de rayer le verre de vos objectifs ? Ça tombe bien, celui dont nous allons vous parler aujourd’hui n’en a pas. En effet, l’entreprise canadienne Thingyfy vient de lancer Pinhole Pro, un objectif qui se passe de lentille et qui fonctionne comme un sténopé. Techniquement, le principe est simple, dérivé de la camera obscura : un appareil photographique à sténopé est une boîte noire dont l’une des faces est percée d’un minuscule trou qui laisse entrer la lumière. Une image se forme sur la surface opposée à l’ouverture, qu’il est donc possible de capturer grâce à un support photosensible – capteur d’un reflex numérique, pellicule ou papier photo, par exemple.

L’objectif Pinhole Pro reprend donc ce fonctionnement séculaire et, grâce à un système de petite ouverture, permet de prendre des images, sans que l’objectif ne dispose d’aucun verre. Si jusqu’à présent de nombreux bricoleurs avaient tenté de réaliser leur propre sténopé en perçant un bouchon de boîtier à l’aide d’une aiguille chauffée, la technologie développée par Thingyfy permet un rendu beaucoup plus maîtrisé. Bien que d’autres objectifs sténopés numériques existent déjà, comme le Pinhole Zero Optik 35 mm (qui coûte environ 1 500 €) ou le Pinhole Skink Pancake, le Pinhole Pro se distingue en étant le seul qui permet de changer d’ouverture.

La marque a lancé un financement participatif sur Kickstarter et a déjà réussi à réunir 190 000 dollars canadiens – le but initial était d’atteindre seulement la somme de 20 000 $. L’objectif est disponible sur le site et coûte environ 60 €, un coût plutôt abordable pour un rendu vintage et une expérience photographique atypique.

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy

© Pinhole Pro

© Pinhole Pro/Thingyfy