En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

creole

À travers des portraits contrastés, cette série rend hommage à l’homme créole

À la croisée des genres, la photographe française Fanny Viguier a collaboré avec le directeur artistique Vincent Frédéric Colombo pour une série de photos qui défend l’âme créole et son identité culturelle.

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Récemment lancé dans une campagne de crowdfunding, le projet Creole, né de l’esprit de Fanny Viguier et Vincent Frédéric Colombo, vient ajouter un second niveau de lecture à leur projet initial intitulé Creole SoulL’un est un styliste originaire de Guadeloupe, l’autre se passionne depuis toujours pour les problématiques culturelles et identitaires. Ensemble, ils veulent livrer un "manifeste créatif qui emploie la voie de la mode et de l’image" pour rendre hommage à l’identité créole.

Suite à leur expo hivernale à la Bibliothèque nationale François Mitterrand, ils avaient besoin d’un prétexte "visuel" pour présenter la nouvelle collection capsule de Vincent Frédéric Colombo. C’est ainsi que l’idée d’un second opus et de deux nouvelles séries d’images a vu le jour. Derrière l’appareil photo, Fanny Viguier, et pour l’esthétique ainsi que le stylisme, on retrouve Vincent Frédéric Colombo. Main dans la main, ils inaugureront Creole autour d’une expo photo, du 23 juin au 22 juillet 2017 à Trippen Paris, à l’occasion de la Fashion Week Homme 2017. Là-bas, ils exposeront les photos du projet Creole ainsi que quelques tirages de la série inaugurale Creole Soul.

Deux univers qui se rencontrent

Si ce projet met en regard deux genres, la photo et la mode, il s’agit avant tout d’une rencontre entre deux univers : ceux de deux artistes, Fanny Viguier et Vincent Frédéric Colombo. À travers la seconde série Creole, ces deux esthètes veulent proposer une "dimension plus transversale et populaire" que le propos initial que portait Creole Soul, tout en permettant d’ancrer leur travail "dans le milieu de la mode et du prêt-à-porter".

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Ce n’est pas un hasard, Vincent est un designer et styliste qui cherche à renouer avec la culture caribéenne et créole dans son travail. Ses collections de vêtements streetwear épurées se voient agrémentées de dentelles froncées, de madras, tout en ne conservant que l’essentiel.

De son côté, Fanny, titulaire d’un diplôme aux Gobelins et d’un master en histoire de l’art, vient du monde de l’image. Parmi les sujets qui lui tiennent à cœur, les questions culturelles, sociales et identitaires ont une place prépondérante, notamment celle de la représentation de l’afrodescendance à travers le temps. Travaillant souvent avec le milieu de la mode, elle considère le vêtement comme un langage social.

"Le nouvel homme créole"

Concentrés essentiellement sur la corporalité masculine, ces visuels font référence aux cartes postales issues de la photographie anthropologique caribéenne du début du XXe siècle ainsi qu’aux vieilles photos d’identité et de passeport, avec une volonté de renouveler l’idée de "l’homme créole" :

"Un homme ayant su se décharger du seul statut de descendant d’esclave pour se réinventer, et ne plus avoir à se présenter comme tel. L’idée était de mettre la mode au service d’une identité culturelle trop souvent reléguée au rang de folklore, tout en confrontant ses codes à un registre contemporain", pouvons-nous lire sur leur page de crowdfunding.

Le duo veut donner à voir une série de portraits en noir et blanc, jouant avec les contrastes, qui représenteront "divers visages issus de la diaspora créole comme des ambassadeurs de la créolité en témoignant intrinsèquement de la complexité de ce que représente l’identité créole dans toute son hybridité". Ajoutons à cela un jeu sur les textures avec un rendu d’image altéré, crypté et pixelisé.

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Creole Soul. (© Fanny Viguier)

Exposition "Creole Soul" du 23 juin au 22 juillet 2017 à Trippen Paris ; vernissage le 23 juin à 19 h 30.

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.