En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pris en photo avec Trump, un professeur affiche son soutien à la communauté LGBT+

Montrant son soutien à la communauté LGBT+ lors d’une séance photo au côté du couple présidentiel américain, un enseignant est devenu une véritable star des réseaux sociaux.

Professeur dans l’État de Rhode Island aux États-Unis, Nikos Giannopoulos a été élu "enseignant de l’année". À cette occasion, il a été invité à la Maison-Blanche et a profité d’une séance photo avec Donald Trump pour exprimer son soutien au mouvement LGBT+, en posant avec une attitude "ouvertement queer", au côté du président et de sa femme.

En effet, comme le relate le Washington Post, le professeur affichait une broche arc-en-ciel – symbole LGBT+ –, mais il portait aussi un anneau dans le nez, un collier doré et un éventail noir en dentelle afin "de célébrer la joie et la liberté de la non-conformité des genres". Si évidemment ces derniers accessoires ne sont pas signe d’une quelconque appartenance sexuelle ou d’une identité de genre, il était important pour l’enseignant de venir habillé comme il a l’habitude de l’être et de s’assumer tel qu’il est :

"Je portais une broche arc-en-ciel pour représenter ma gratitude envers la communauté LGBTQ, qui m’a appris à être fort et à renforcer mon identité, même quand les circonstances rendaient cela difficile. […] Des symboles lourds de sens, comme des avertissements à l’égard du président des États-Unis."

L’importance de la visibilité à l’heure du conservatisme

Si son look a attiré l’attention à la Maison-Blanche, le président Trump a visiblement été ouvert d’esprit : "Il a dit que j’avais un bon style", explique Nikos Giannopoulos. Déjà investi dans la lutte pour les droits des personnes LGBT+, il lui semblait essentiel d’être lui-même durant ce moment solennel et de donner de la visibilité à la communauté face à un gouvernement qui a déjà révoqué les protections fédérales pour les étudiants transgenres, effacé la page au sujet des droits des homosexuels sur son site Web et engagé des conseillers particulièrement conservateurs.

"Toute la journée, je réfléchissais à ce que cela signifiait d’être à la Maison-Blanche et dans le bureau Ovale. À ce que cela signifie pour une personne ouvertement gay et LGBT".

Comme le relate Le Nouvel Obs, la photographe de la Maison-Blanche avait tout d’abord refusé qu’il tienne son éventail sur la photo, mais le professeur a alors directement interpellé Donald Trump qui a accepté. Si, bien évidemment, le professeur aurait préféré échanger avec le président au sujet des droits des personnes LGBT+, il a tout de même réussi à faire passer un message à travers son image, une petite victoire à l’heure où les droits et la sécurité des homosexuels sont en danger.